Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 17:51


le-diademe-de-rosee---un-conte-populaire-de-chine-.jpg

Résumé de l'éditeur

 Le Diadème de rosée. Un conte populaire. une musique traditionnelle et des instruments à découvrir pour une promenade à travers les cinq continents. Il y a bien longtemps, vivait en Chine une princesse très capricieuse. Un jour, elle demanda à son père de lui offrir un diadème en gouttes de rosée... Un livre-CD pour s'ouvrir au monde.

 

En quelques mots

Une jeune princesse ne sourit jamais ce qui désole son père, l'empereur. Les tuniques, les bijoux et les pierres précieuses qu'il lui offre ne la rendent pas plus gaie. Hors des murs du palais, elle découvre la rosée qui l'émerveille. Aucun orfèvre ne parvient à réaliser le diadème en goutte de rosée qu'elle exige. Un vieillard la confronte à la réalité.

 

Ce conte populaire de chine est illustré par Sébastien Mourrain. C'est une bien belle histoire.


Repost 0
Published by Bénédicte - dans littérature jeunesse
commenter cet article
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 13:01

martine.gifEn quelques mots

 

Martine fête maman, édité en 1982, est un album de la collection de livres illustrés Martine, publiée depuis les années 1950, qui met en scène une petite fille active d'une dizaine d'année, heureuse, jolie, polie, bien élevée, qui prend à coeur tout ce qu'elle fait. Chaque titre raconte une de ses activités, le cirque, la foire, le théâtre, le camping, le bateau, le zoo..., un évenement particulier, la fête des fleurs, l'anniversaire, la nuit de Noël ...et les environnements dans lesquels elle évolue, son cadre de vie, la ferme, la mer, la montagne ...Martine est pleine de ressources, elle fait du camping, elle fait ses courses, elle monte à cheval, elle embellit son jardin,elle  fait la cuisine, elle apprend à nager ...

 

Dans cet album, Martine prépare une surprise à sa mère dont c'est bientôt la fête. Avec son frère Jean, elle se rend chez le disquaire, pense aux objets qui pourraient plaire, un bijou, un parapluie pourquoi pas. Mais elle n'a pas suffisamment d'argent et se rend finalement chez sa grand-mère pour fabriquer ce cadeau par elle-même. Une fois les matériaux réunis, elle imagine le produit fini. Les idées fusent et peu à peu, le projet prend forme. Tout le monde est mobilisé, grand-père donne quelques conseils. Le cadeau est transporté et conservé dans le plus grand secret pour ménager l'effet de surprise. Le jour venu, avec tout leur coeur, Martine et Jean remettent leurs cadeaux à leur Maman. Tout le monde est content, c'est la fête.

 

Les dessins naïfs sont très colorés, de bleu, de rose, de vert pastel, les couleurs sont douces et les formes harmonieuses. Tout exprime la tendresse, la douceur ; les têtes sont penchées, les expressions joyeuses, et concentrées. Martine, la petite fille modèle, n'en finit pas de bercer nos enfants d'illusions positives.

Repost 0
Published by Bénédicte - dans littérature jeunesse
commenter cet article
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 22:12

christophe colombRésumé de l'éditeur

Jusqu'au bout, Christophe Colomb pensa avoir rejoint les côtes de l'Asie en naviguant vers l'Ouest. Il ignora qu'il avait découvert un continent.

 

Laissez-vous entraîner dans les coulisses de l'Histoire grâce à un récit passionnant et à des illustrations étonnantes. Vivez, au jour le jour, un grand épisode de l'humanité, découvrez ses origines et comprenez ses conséquences. Des superbes illustrations narratives et informatives, des témoignages de l'époque et des repères explicatifs composent ici une mine d'informations unique pour tous les lecteurs, dès 10 ans.

 

En quelques mots

Cet album est divisé en 20 chapitres. L'époque des explorations présente les changements qu'ont apportés, au XVème siècle, les premiers voyages d'exploration initiés par le royaume du Portugal, la création de comptoirs commerciaux le long des côtes occidentales de l'Afrique et l'ouverture de la route de l'océan indien. Les Indes désignent tous les pays orientaux, de l'Inde au Japon. On y trouve des épices, de l'or, des joyaux, de la soie. Marco Polo, vers la fin du XIIIème siècle, avait  voyagé pendant quatre ans sur la route de la soie pour atteindre la Chine et avait passé seize ans comme diplomate. Mais au début du XVIème siècle, la puissance de l'empire ottoman rendait difficile l'accès des européens aux Indes par voie terrestre. Henri le Navigateur organisa des voyages d'exploration sur la côte occidentale africaine pour contourner la barrière musulmane.

 

Christophe Colomb, né à Gênes en 1451 décida très tôt de devenir marin et s'installa au Portugal à 25 ans. Il fit plusieurs voyages commerciaux en Atlantique, vers le nord jusqu'en Islande, vers le sud jusqu'au Ghana où l'on trouvait de l'or. Les portugais qui se rendaient en Afrique organisaient le traffic d'esclaves. Entre 1450 et 1500, 150.000 africains transitèrent ainsi par les quais de Lisbonne. Il se perfectionna dans l'art de la navigation, utilisant compas et  carte marine pour établir son plan de route. Christophe Colomb lisait les géographes, calculait les surfaces de l'Europe et de l'Asie, la longueur du tour de la Terre. Il pensait que seul l'Océan Atlantique séparait l'Espagne de l'Asie et croyait à l'existence de petites îles le long des côtes de l'Asie où il pourrait faire escale.  Il lisait aussi la Bible et n'imaginait pas l'existence de l'Amérique. Fervent croyant, il souhaitait apporter le christianisme aux Indes. En 1484, cherchant un appui pour s'y rendre par voie maritime, il dévoila son projet à  Jean II du Portugal. En vain. Il se rendit alors en Espagne. Ferdinand d'Aragon et Isabelle de Castille  désignèrent une commission d'experts pour analyser son projet. En 1488, de retour au Portugal, il assista au retour de Bartolomeu Dias qui venait de doubler le Cap de Bonne-Espérance, au sud de l'Afrique. Ambitieux, Christophe Colomb demandait à être nommé vice roi des terres qu'il découvrirait. Rejeté en 1492, son projet fut finalement retenu par la reine d'Espagne, grâce au soutien de son ami Santangel, le trésorier royal.

 

A Palos, il prépara son voyage. Non sans mal, il se procura trois navires, trouva 90 hommes d'équipage, arma ses navires, acheta des provisions pour plusieurs mois et quitta Palos le 03 août 1492. Il vogua vers les Canaries, notant tous les évenements de chaque journée et attegnit l'île Saint Sauveur, peuplée de Taïnos, dans l'archipel des Bahamas, le 12 octobre. Christophe Colomb explora toutes les îles et les déclara propriété de l'Espagne. Il fit voile sur Cuba, Haïti (Hispaniola) et s'échoua sur les rochers après s'être séparé de son coéquipier, Martin Pinzon. Il construisit sur l'île un fort, la première colonie européenne aux Amériques et repartit pour l'Espagne le 04 janvier 1493. Le 15 mars il fut accueilli à Barcelone par le couple royal, produisant sur la cour une vive impression. Ses prisonniers taïnos furent convertis et baptisés. Il fut autorisé à repartir en septembre avec une flotte de 17 bateaux et 1200 hommes, des animaux et des réseves pour fonder une colonie aux Indes. Mais lorque le 27 novembre 1493, il revint sur l'île Hispaniola, les 39 hommes qu'il y a laissés étaient  morts et le fort avait été détruit. Il explora les îles des Caribes anthropophages et longea la côte sud de Cuba, persuadé qu'il s'agissait du continent asiatique avant d'atteindre la Jamaïque. De retour à Haïti (Hispaniola), il explora les terres pour y trouver de l'or, réduisit les Taïnos à l'esclavage et les envoya en Espagne où il retourna également après avoir nommé son frère gouverneur. Lors de son troisième voyage, en 1498, il attegnit l'île de la Trinité puis retourna à Saint Domingue, pensant avoir découvert le paradis terrestre. Mais le désordre règnait à Hispaniola et il fut contraint de revenir en Espagne. Lors de son 4ème voyage, en 1502, il dut affronter la tempête. Longeant la côte d'Amérique centrale, il tenta de fonder Santa Maria de Belen mais il fut attaqué par les indiens. Il aborda en Jamaïque et revint en Espagne en 1504, vieilli et usé. il est mort le 19 mai 1506 sans savoir qu'il avait découvert l'Amérique.

 

Par la suite, Amerigo Vespucci fit deux voyages vers le nouveau continent et comprit que ce n'était pas les Indes. En 1513, Vasco Nunez de Balboa fut le premier européen à voir l'océan Pacifique. En 1519, Magellan longea la côte de l'Amérique du sud en quête d'un détroit. Il mit quatre mois pour atteindre les Philipines où il fut tué. Au XVIème siècle, les civilisations américaines furent anéanties par les conquistadors.

 

C'est un livre passionnant, il décrit l'équipage, la vie à bord, la culture Taïno, Aztèque, Maya et Inca, les fièvres tropicales, la syphilis et la variole, les armes espagnoles, les ouragans et les cyclones, les mollusques creusant des galeries dans les coques des navires, les puces et les poux, les rats et les mouches, les bagarres et les mutineries. Les dessins, et les cartes sont nombreux. On y trouve aussi quelques reproductions de gravures, des extraits de correspondances de Christophe Colomb, des photographies. Certains passages sont en quadripages.

Repost 0
Published by Bénédicte - dans littérature jeunesse
commenter cet article
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 09:53

En quelques mots

Un grand-père Kangourou raconte à son petit-fils l'histoire de la Vallée enchantée du  vieux Billy. Le vieux Billy s'y est installé, il y a bien des années  ;  il l'a sauvée de la surexploitation et de la destruction. Il a planté des arbres, attirant les oiseaux. Le soir venu, il jouait du violon ou de l'accordéon, laissant s'approcher les animaux, il a construit pour eux des abris, faisant de cette vallée une vallée enchantée. Après sa mort, les animaux ont gardé ses instruments et ils font vivre la mémoire du vieil homme qui aimait les arbres et les créatures de la brousse.

 

Ce livre a été écrit et illustré par Bruce Peardon, peintre de la bouche installé en Australie, décédé en 2001, qui s'est tourné vers la peinture après un accident de voiture qui l'a laissé paralysé. Les dessins sont splendides, le tracé est fin, les couleurs brun, vert, jaune, orangé, sont harmonieuses et douces. L'harmonie, c'est bien ce qui définit au mieux ce livre ; il évoque l'histoire d'un homme recréant un environnement, dans lequel chacun trouve sa place.  L'histoire est tendre, elle éveille au respect de la nature, à la musique. A la fin du livre, un index répartorie les animaux peints dans le livre, kangourou, koala, marsupial, porc-épic, souris domestique, martin-pêcheur, pie, émeu, trichloglosse de Malaisie...et donne des informations sur leur habitat, leur alimentation. 

 

Editions des Artistes Peignant de la Bouche et du Pied, 2004, 47 p.

 

bruce-peardon.jpg

Repost 0
Published by Bénédicte - dans littérature jeunesse
commenter cet article
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 15:48

mes-premiers-pas-a-poney.jpgRésumé de l'éditeur

Trot assis ou trot enlevé ? Volte ou demi-volte ? Autant de mots mystérieux, autant de mouvements que tu découvriras au poney-club. Il te faudra aussi faire la connaissance avec ton nouveau compagnon, apprendre à t'en occuper et à te faire comprendre de lui. Autant d'activités à partager avec tous ceux et celles qui, comme toi, aiment les joies du manège et de la promenade. Prêt ? Et bien à cheval maintenant.

 

En quelques mots

En quatre chapitres, ce livre propose la découverte du monde du poney-club et donne des informations concrètes sur la pratique de l'équitation : A quel âge commencer, où pratiquer, comment est-on équipé, comment se déroulent les leçons. L'auteur présente l'environnement du poney, le pré, l'écurie et donne des conseils sur la manière d'aborder un poney, de l'attacher et de le déplacer, de le nettoyer, de le monter, à cru ou avec une selle. Une bonne position permet de moins se fatiguer et d'agir efficacement sur son poney. Les aides permettent de communiquer avec lui. Les allures sont explicitées et des exercices d'assouplissement sont proposés. Les parties du poney sont présentées. Dans le troisième chapitre, des exercices de voltiges, de pied ferme, en cercle, des jeux (horsball, ponyball) et des épreuves de pony-games sont également proposés. Les règles spécifiques à la promenade sont explicitées. Ce livre permet aussi de connaître les diplômes  et les différents niveaux requis ainsi que les épreuves de compétition.

 

C'est un livre utile, auquel on peut se référer lorsqu'on commence au poney. Il répond aux questions essentielles que l'on peut se poser lorsque l'on débute. Les explications sont très claires, nombreuses et des photos permettent de mieux comprendre les éléments techniques présentés.

 

Editions : Milan, 1997, 44 p.

Repost 0
Published by Bénédicte - dans littérature jeunesse
commenter cet article
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 11:34

l-imagerie-des-petits-gourmands.jpgRésumé de l'éditeur


Une nouvelle imagerie pour parler de la nourriture avec les enfants : découvrir l'origine des aliments, comment certains sont fabriqués, comme le chocolat, comment d'autres sont transformés. Des textes simples et très illustrés, pour faire comprendre l'importance d'une bonne alimentation sur le développement du corps et la protection de la santé.

 

En quelques mots


Chacun des trois chapitres de ce livre est repérable par une couleur différente. Le premier chapitre est consacré à l'histoire des aliments depuis la préhistoire, lorsque les hommes, qui se nourissaient de feuilles et d'aliments crus, inventèrent avec le feu, différentes manières de préparer leurs repas (l'eau, la broche, la papillotte). En devenant des agriculteurs, ils récupérèrent les grains de blé avec lesquels ils préparaient farine et bouillies. Ils apprivoisaient les animaux, pêchaient et conservaient les aliments en les faisant sécher, en les fumant ou en les salant. Les Egyptiens préparaient des pains variés, ils faisait de la bière et du vin. Les romains importaient des aliments variés (huitres, autruches, vins...) que des esclaves préparaient. La soupe apparut au Moyen Age, c'était le plat principal des paysans. Pour vendre leurs produits, les marchands s'installaient à l'extérieur des remparts. Le sucre de canne parvint par la suite en Europe. Les navigateurs rapportèrent de nouveaux aliments (tomates, maïs, volaille, fèves de cacao, ananas...) Partout dans le monde, de nouvelles cultures se développèrent. La pomme de terre s'imposa. Il y a 200 ans, on découvrit de nouvelles techniques de conservation des aliments. Au XIXème siècle, les usines se développèrent, de nouvelles charrues, de nouveaux semoirs permettaient d'améliorer les rendements et la qualité des récoltes. Les animaux furent progressivement élevés en batterie et sélectionnés, puis les plats furent vendus tout prêts, congelés, dans les hypermarchés.

 

Le deuxième chapitre présente les aliments : le blé, qui permet de préparer toutes sortes de pains, des pâtes et de nombreux aliments (gâteaux, crêpes et autres biscuits), le riz, venu d'Asie, pour accompagner les viandes et les poissons, le maïs, rapporté d'Inde, que l'on moissone et que l'on mange cuit ou cru, toutes sortes de céréales, (le millet, le sarrasin, l'orge). Le lait recueilli chaque jour est emporté à la laiterie et stérilisé, mis en bouteille. Il permet de préparer la crème, le beurre, le fromage blanc, les yaourts, le fromage. Toutes ces techniques sont explicitées. Les légumes, riches en sels minéraux sont classés et décrits de manière précise : les légumes racines, les légumes bulbes, les légumes fleurs, les légumes fruits, les légumes graines, les légumes feuilles, les légumes tiges. Les champignons sont cultivés à l'abri de la lumière, les oeufs sont préparés de multiples façons, les viandes, rouges, blanches et noires  aident les muscles à se développer. les poissons péchés en mer sont vendus à la criée, congelés à bord des bâteaux, préparés, mis en caisse. Des aquaculteurs en élèvent. Les fruits, pleins de vitamines, sont cueillis, stockés et conservés. Les auteurs donnent la recette de la confiture. Le miel, le sucre de canne, le sucre de betterave , les bonbons sont présentés. Les huiles, obtenues par l'écrasement de graines ou de fruits ont mille usages en cuisine. Le poivre, les épices, les condiments et les fines herbes donnent du goût aux aliments. Le sel, récolté dans les marais salants ou dans les mines a longtemps permis de conserver les aliments. On découvre aussi la fabrication du chocolat, du thé, du café.  L'eau, puisée dans le sol, est traitée, stockée, distribuée. La fabrication du vin est explicitée.

 

Le troisième chapitre traite de l'importance de la nourriture sous la forme de réponses à des questions variées : Pourquoi mange-ton ? Pourquoi boit-on ? Qu'est-ce que bien manger ? Les aliments aident à grandir, ils apportent de l'énergie, des calories, des vitamines, des sels minéraux. La digestion est explicitée.  Le livre se termine sur les règles d'hygiène à respecter, la découverte des goûts, les saveurs des aliments, le plaisir de préparer et de partager le repas.

 

C'est un livre très complet, illustré de dessins colorés, adaptés aux enfants. Les réponses sont très structurantes, les informations sont justes suffisantes. Cette collection est tout à fait remarquable. Les thèmes abordés sont variés et sont toujours traités de façon très complète.

Repost 0
Published by Bénédicte - dans littérature jeunesse
commenter cet article
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 15:39

Résumé de l’éditeur

Vivre-au-moyen-age.gif

Les enfants allaient-ils à l'école ? Pourquoi les chevaliers portaient-ils une armure ? Qu'appelait-on la fête des fous ?  Où vivait Gengis Khan ?  La collection Questions-Réponses 6/9 répond aux questions essentielles, insolites ou inattendues que se posent les jeunes lecteurs. Des livres drôles et sérieux, plein de bonne humeur.

 

En quelques mots


Cet album répond à 27  Questions pertinentes et comprend un index.  Il répond de manière précise et illustrée à des questions variées, extrêmement bien choisies, qui permettent de faire le tour du monde à partir de thématiques identifiées, l’architecture, la guerre, la religion, les modes de vie, la mode, les arts, le sport, les voyages.

Qu’est-ce que le Moyen Age ? permet de situer cette période entre 476 arrivée des barbares, et 1450. Des cartes représentent l’Europe et le monde tels qu’ils étaient connus à l’époque.

Pourquoi les rois et les reines portaient-ils une couronne ? Fait le point sur la puissance des rois

Pourquoi les paysans se révoltaient-ils ? Rappelle les conditions de vie des paysans, menacés par la guerre, les épidémies et la famine.

A quoi servaient les douves ? Présente le système de protection des châteaux forts, les ponts levis, les cachots, les villes fortifiées, les canons.

Pourquoi les chevaliers portaient-ils une armure ? Présente les armes des chevaliers, épées, haches, lances, massues en métal et les préparatifs nécessaires au combat, le rôle des écuyers. Il fait le parallèle avec le Japon, et montre des arbalétriers gallois, turc, aztèque et mongole.

Pourquoi les églises ont-elles des clochers ? Révèle les détails architecturaux, manifestation de l’amour des hommes à Dieu, les toits, les gouttières et les gargouilles.

Pourquoi les mosquées ont-elles un minaret ? Raconte l’appel à la prière.

Qui portait un hennin sur la tête ?  Raconte l’évolution des coiffes, la confection des vêtements, la provenance des étoffes, l’évolution des chaussures.

Pourquoi mangeait-on avec les doigts ? Retrace l’histoire des modes alimentaires, la place des acrobates et des musiciens.

Mangeait-on des pommes de terre ? Rappelle la place des pommes de terre dans l’alimentation des Incas et son introduction en Europe au 16ème siècle.

Mâchait-on du chewing-gum ? Raconte l’expérience des Mayas d’Amérique.

Qu’appelait-on une garde-robe ?  Raconte les premiers rites d’hygiène.

Prenait-on des bains ? Rappelle que le savon était utilisé en Europe du sud au début du 8ème siècle mais que le bain était peu fréquent au Moyen Age, même parmi les gens aisés.

Qu’appelait-on la Peste noire ?  Situe  l’apparition de ce fléau en Asie en 1338 et sa propagation en Europe par les rats et les puces.

Les enfants allaient-ils à l’école ? Rappelle que l’école était quasi inexistante au Moyen Age et que la première université est apparue à Fez, au Maroc en 859. Au XVème siècle, des étudiants chinois rédigèrent la plus grande encyclopédie du monde.

Pourquoi les Incas faisaient-ils sans arrêt des nœuds ? Définit le mode de calcul et de mémorisation de ce peuple.

Pourquoi attachait-on des livres avec des chaines ? Parle de la culture du livre, objet précieux que l’on protégeait du vol et des premières impressions, en chine puis en Europe.

Pourquoi était-il difficile de savoir l’heure ? Éclaire le lecteur sur différentes inventions, les horloges à eau, les bougies graduées, les cadrans solaires, jusqu’à l’apparition de l’horloge mécanique.

Ou fut inventée la porcelaine ? Que fabriquait-on à Venise ? Pourquoi les peintres cassaient-ils des œufs, montre l’évolution des techniques artistiques en Chine, en Italie, en Amérique du sud, en Afrique du Sud.

Pourquoi le football fut interdit, raconte l’histoire du ballon, son interdiction, en 1314 par Edouard d’Angleterre, son usage chez les Aztèques et les Mayas, les Iroquois d’Amérique du Nord.

Qu’appelait-on la fête des fous ? Qu’est-ce que le nô ? Parle des déguisements et des spectacles.

Ou se trouvait Vinland ? Parle des Viking et de la découverte de la côte est de l’Amérique du Nord.

Ou étaient les plus grands bateaux ? Présente les jonques chinoises et le trajet des explorateurs marocains et vénitiens.

Sind Bad exista-t-il vraiment ? Parle des conteurs persans. Ou vivait Robin des Bois ? Raconte l’histoire de ce brigand qui redistribuait l’argent aux pauvres.

L’album se termine sur l’histoire de deux grands personnages médiévaux à travers ces questions : Qui était Jeanne d’Arc ? et  Qui était Gengis Khan.

 

Cet album propose tour du monde illustré sur une période de mille ans.  Les couleurs sont claires et douces, à dominante bleu et vert, les dessins principaux sont fins et nombreux.  D’autres illustrations plus humoristiques ponctuent le récit.

 

Editeur Nathan, 1994, 32 p.

Repost 0
Published by Bénédicte - dans littérature jeunesse
commenter cet article
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 15:47

fetes-d-enfants.jpgRésumé de l'éditeur

Ils ont de 3 à 12 ans. Ils seront 1, 4 ou 25 et vous paniquez déjà. A vous d'organiser la petite ou la grande fête, en plein air ou à la maison, qu'ils attendent avec tant d'impatience. Elle peut prendre de multiples formes : kermesse de l'école, jour de fête au centre de vacances, après-midi à la campagne, mercredi ordinaire, anniversaire surprise du meilleur ami. Autant d'occasions, autant de distractions. Mais attention : l'improvisation passe par l'organisation. dans ce livre, tout est prévu dans les moindres détails : mini-barbecue, feux d'artifices, mini surprise-party, recettes gourmandes, chasses aux trésors, rondes de toutes sortes, comptines, jeux musicaux, de vocabulaire ou de mémoire, distractions pour longs trajets, jeux d'équipe ou de groupe. L'auteur, mère d'une nombreuse famille a pensé à tout et ouvre ici sa boîte à malices. Voici donc un guide précieux qui réjouira les mamans, les animateurs, les éducateurs et tous ceux qui seront un jour face à un groupe d'enfants.

 

En quelques mots

Ce livre illustré est une aide à l'organisation des fêtes pour les enfants de 3 à 12 ans. On y trouve des conseils pour l'organisation et le minutage de la fête, plus de 120 jeux pour tous les âges, pour jouer à l'intérieur, en plein air ou pendant les trajets. On y trouve aussi des idées de décoration (des chaussettes remplies de confiseries à Noël, ), des exemples d'emploi du temps, des idées de repas, de gâteau, des conseils pour que tout se passe bien. Parmi les jeux proposés, des jeux de musique et de mouvement, (boums, statues musicales, chaises musicales, rondes et farandoles), jeux dansés, jeux de dessin et de collage, jeux de mots, courses d'intérieur, jeux de groupe, jeux les yeux bandés, jeux d'extérieur (courses d'obstacles, jeux de chat, pommes flottantes), jeux de ballon, jeux de rôles. C'est un livre plein d'idées, les explications sont claires et les conseils d'organisation sont nombreux. Les paroles des chants de jeux musicaux sont sont rappelées. Le livre est très bien illustré et une indication de l'âge des enfants et du matériel nécessaire figure pour chaque jeux.

 

Editeur : Fleurus idées, 1990, 120 p.

Repost 0
Published by Bénédicte - dans littérature jeunesse
commenter cet article
8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 09:46

pyramides-et-momies.jpgRésumé de l'éditeur

Entre dans le monde fascinant de l'Egypte antique et visite les tombeaux des pharaons où sont enfouis les momies et leurs trésors. Apprends les rituels de la momification et découvre la vie de Toutankhamon, l'enfant roi. Explore les merveilles d'une incroyable civilisation : la construction de ses pyramides, ses dieux imposants à têtes d'animaux et ses hiéroglyphes mystérieux. Des mythes des dieux égyptiens aux confessions des pilleurs de tombes, en passant par les énigmes du Sphinx, ce livre t'emmène dans un voyage passionnant au pays magique des momies et des pyramides.

 

En quelques mots

Ce livre animé présente une chronologie de l'Egypte antique de manière ludique. Divisé en treize chapitres, il aborde la géographie de l'Egypte ancienne, le Nil le long duquel petit à petit, plusieurs royaumes indépendants et prospères s'installèrent jusqu'à l'avenement de Namer, vers 3100 avant JC, le premier pharaon d'Egypte. Les différentes dynasties sont divisées en périodes ou Empires. L'Egypte fut prise par les romains en 30 avant JC. Le livre décrit succintement la vie quotidienne et s'attarde sur l'origine du culte des morts. La légende d'Osiris tué par son frère Seth et celle de son épouse Isis qui parvint à rescuciter son époux pour qu'il règne sur le royaume des morts. Son fils Horus lui a succédé avant de devenir roi d'Egypte. Dans un jeu de cartes intégré à la double page, les divinités sont représentées et décrites. Le chapitre suivant présente la momification. On y découvre notamment la photo de Ginger, ce corps préhistorique pelotonné, naturellement momifié, entérré à même le sable dans une nécropole du desert.  Les différentes étapes de la momification, dont la technique est longtemps restée secrète est ici explicitée. Les canopes étaient utilisés pour conserver les organes internes extraits du corps pendant l'embaumement.Le bandelettage était la dernière étape de l'embaumement. Il était fabriqué à partir de tissus de lin très couteux. De nombreuses momies étaient parées de bijoux. Un masque, généralement en cartonnage peint, exceptionnellement en or, était posé sur la momie. Les momies étaient déposées dans un cercueil pour effectuer leur dernier voyage vers la rive ouest du Nil,  le pays d'Osiris. Les tombres étaient scellées après l'enterrement ce qui n'empecha pas les voleurs de les piller. Pour faciliter l'ascension de l'âme du défunt vers le ciel, furent érigées des pyramides immenses qui servaient d'escaliers vers les cieux. Pyramides à degrés, pyramides à pentes régulières devancèrent la vraie pyramide aux côtés lisses, recouverts de pierres calcaires taillées. Les rituels d'enterrement sont explicités. La pyramide de Kheops, le Sphynx de Giseh sont également présentés.Le Grand Sphynx, que fit ériger Kephren, fils de Khéops est la plus grande statue d'Egypte. Elle a le corps d'un lion étendu et une tête à l'effigie du roi. Le symbole du Sphynx s'est transmis de l'Egypte à la Grèce. Les momies égyptiennes étaient des cibles idéales pour les voleurs, de grande quantité de bijoux furent volés. Bijoux, vetements, meubles, charriots et jeux étaient entassés dans les tombes. A l'époque du Nouvel Empire, (1550 à 1070 avant JC) les pharaons réussirent à protéger les sépulturesen creusant des tombes dans la roche de la Vallée des rois. Les ouvriers vivaient isolés avec leur famille. Certains furent tentés par la criminalité, les pilleurs de tombe étaient condamnés à une mort horrible, empalés sur un pieu en bois, leurs complices avaient le nez et les oreilles coupées, avant d'être condamnés aux travaux forcés dans les mines d'or. L'écriture apparut en Egypte vers 3100 av JC, les hiéroglyphes furent utilisés pendant plus de 3000 ans. Ils furent déchiffrés en 1882 par Jean-François Champollion sur la pierre de Rosette. Sur le mur des tombes était inscrits les récits de vie des riches égyptiens. Ils fabricaient du papier à partir du papyrus. Les tiges, superposées sur une planche étaient pressées, les feuilles étaient séchées puis collées ensemble pour former de grands rouleaux. Les tiges servaient à construire des barques. Les scribes écrivaient les incantations, issues du Livre des morts, pour accompagner le défunt dans son voyage vers l'au-delà. Les Egyptiens utilisaient deux types d'écriture différente, l'écriture hiéroglyphe, composée de dessins et de symboles et l'écriture hiératique, simplifiée, moins formelle.

 

Grâce à son tombeau, rempli de trésors, Toutankhamon est le plus célèbre des pharaons. Il faisait partie de la XVIIIème dynastie, durant le Nouvel Empire. il était le fils d'Akhénaton et de Kiya, une de ses nombreuses épouses. Il devint roi d'Egypte à huit ou neuf ans et épousa sa demi-soeur.  Il mourrut à 19 ans sans successeur. Les trésors de sa tombe, située dans la vallée des rois sont conservés au musée du Caire. Ils furent découverts par l'archéologue britannique Howard Carter.  La rumeur d'une malédiction attachée à ces objets fit grandir l'inquiétude de propriétaires d'objets egyptiens, beaucoup se débarassèrent des objets en les brulant, en les enterrant ou en les donnant au musée.

 

Le livre se termine sur un chapitre consacré aux animaux momifiés, poissons, souris, crocodiles, taureaux, qui servaient d'offrandes aux dieux.

 

C'est un livre splendide, presque un livre d'art, aux couleurs or. Les dessins, les photos, les animations sont nombreuses et très variées. De multiples pochettes contenant des masques, des roues, des amulettes, des cartes sont collées sur les pages, des languettes, des pages ouvrantes apportent un intéret supplémentaire à ce livre dans lequel on fait de multiples découvertes.

Repost 0
Published by Bénédicte - dans littérature jeunesse
commenter cet article
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 15:39

le-bateau-fantome.jpgRésumé de l'éditeur


Attention ! Dans ce livre se cachent des HOLOGRAMMES absolument terrifiants ! Supporteras-tu la vision du Bateau Fantôme et de son capitaine ? Auras-tu la force de découvrir comment Edgar échappe à une mort certaine ? Pour le savoir, prends ton courage à deux mains et embarque sur le Garnement des mers...

 

 

En quelques mots


Ce livre hologramme raconte l'histoire du capitaine Oursin et de son équipage à bord du Garnement des mers, transportant les bijoux et les cadeaux de mariage de la princesse  Miranda. Abordé par des pirates, en pleine mer, au milieu des requins, l'équipage se bat pour préserver le trésor. Ce livre est magique, les couleurs sont resplendissantes. L'histoire est empreinte de merveilleux, des sirènes répondent aux marins et leur vienent en aide provoquant des tourbillons de mer fantastiques. Une histoire de pirates qui se termine bien, comme dans un rêve.

 

Edition : Albin Michel Jeunesse, 1996

Repost 0
Published by Bénédicte - dans littérature jeunesse
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Bénédicte
  • Le blog de Bénédicte
  • : Principalement des lectures, de la littérature, des poèmes mais aussi des recettes testées en famille, des récits de voyages, des visites de musées, des spectacles...
  • Contact

Des liens utiles

babelio.GIF

partage-lecture.png

logobob01.jpg

Dicoblog.gif

ulike-logo.jpg

07 chronique de la rentree litteraire

logo livraddict

 

Recherche

Prochainement

tolstoi.gif

Les challenges

AnneeRussie2011

Une année en Russie - édition 2011

 

challenge-Jules-Verne

Challenge Jules Verne

juste2

Challenge juste pour lire

demois10

Les demoiselles de Lettres

defi_Afrika_Choupynette-copie-1.jpg

Le défi Afrika

Matildacopie1-copie-1

Le Matilda's contest

Challenge-anglais

God save the livre

Defi-Emile-Zola

On a une relation comme ça Emile Zola et moi

le-jeudi-c-est-citation.gif

Le jeudi c'est citation organisé par Chiffonnette

objectif-pal.jpg

objectif PAL le retour organisé par Antigone

challenge litterature belge

Le challenge belge organisé par Réka

logo-enluminure--copie-2.jpg

Le challenge Biographie organisé par Alinéa

Visiteurs

Locations of visitors to this page

Wikio - Top des blogs - Multithématique