Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 23:09

Novembre

 

Je lui dis : La rose du jardin, comme tu sais, dure peu ;
et la saison des roses est bien vite écoulée.
SADI.


Quand l'Automne, abrégeant les jours qu'elle dévore,
Éteint leurs soirs de flamme et glace leur aurore,
Quand Novembre de brume inonde le ciel bleu,
Que le bois tourbillonne et qu'il neige des feuilles,
Ô ma muse ! en mon âme alors tu te recueilles,
Comme un enfant transi qui s'approche du feu.

Devant le sombre hiver de Paris qui bourdonne,
Ton soleil d'orient s'éclipse, et t'abandonne,
Ton beau rêve d'Asie avorte, et tu ne vois
Sous tes yeux que la rue au bruit accoutumée,
Brouillard à ta fenêtre, et longs flots de fumée
Qui baignent en fuyant l'angle noirci des toits.

Alors s'en vont en foule et sultans et sultanes,
Pyramides, palmiers, galères capitanes,
Et le tigre vorace et le chameau frugal,
Djinns au vol furieux, danses des bayadères,
L'Arabe qui se penche au cou des dromadaires,
Et la fauve girafe au galop inégal !

Alors, éléphants blancs chargés de femmes brunes,
Cités aux dômes d'or où les mois sont des lunes,
Imans de Mahomet, mages, prêtres de Bel,
Tout fuit, tout disparaît : - plus de minaret maure,
Plus de sérail fleuri, plus d'ardente Gomorrhe
Qui jette un reflet rouge au front noir de Babel !

C'est Paris, c'est l'hiver. - A ta chanson confuse
Odalisques, émirs, pachas, tout se refuse.
Dans ce vaste Paris le klephte est à l'étroit ;
Le Nil déborderait ; les roses du Bengale
Frissonnent dans ces champs où se tait la cigale ;
A ce soleil brumeux les Péris auraient froid.

Pleurant ton Orient, alors, muse ingénue,
Tu viens à moi, honteuse, et seule, et presque nue.
- N'as-tu pas, me dis-tu, dans ton coeur jeune encor
Quelque chose à chanter, ami ? car je m'ennuie
A voir ta blanche vitre où ruisselle la pluie,
Moi qui dans mes vitraux avais un soleil d'or !

Puis, tu prends mes deux mains dans tes mains diaphanes ;
Et nous nous asseyons, et, loin des yeux profanes,
Entre mes souvenirs je t'offre les plus doux,
Mon jeune âge, et ses jeux, et l'école mutine,
Et les serments sans fin de la vierge enfantine,
Aujourd'hui mère heureuse aux bras d'un autre époux.

Je te raconte aussi comment, aux Feuillantines,
Jadis tintaient pour moi les cloches argentines ;
Comment, jeune et sauvage, errait ma liberté,
Et qu'à dix ans, parfois, resté seul à la brune,
Rêveur, mes yeux cherchaient les deux yeux de la lune,
Comme la fleur qui s'ouvre aux tièdes nuits d'été.

Puis tu me vois du pied pressant l'escarpolette
Qui d'un vieux marronnier fait crier le squelette,
Et vole, de ma mère éternelle terreur !
Puis je te dis les noms de mes amis d'Espagne,
Madrid, et son collège où l'ennui t'accompagne,
Et nos combats d'enfants pour le grand Empereur !

Puis encor mon bon père, ou quelque jeune fille
Morte à quinze ans, à l'âge où l'oeil s'allume et brille.
Mais surtout tu te plais aux premières amours,
Frais papillons dont l'aile, en fuyant rajeunie,
Sous le doigt qui la fixe est si vite ternie,
Essaim doré qui n'a qu'un jour dans tous nos jours.

 

Victor Hugo (1802-1885) Recueil : Les orientales

 

eugene-fromentin-arabes.jpg

Eugène Fromentin, Arabes

 

Une idée originale de Celsmoon

La liste des participants est tenue par Bookworm

Repost 0
Published by Bénédicte - dans poésie
commenter cet article
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 22:12

christophe colombRésumé de l'éditeur

Jusqu'au bout, Christophe Colomb pensa avoir rejoint les côtes de l'Asie en naviguant vers l'Ouest. Il ignora qu'il avait découvert un continent.

 

Laissez-vous entraîner dans les coulisses de l'Histoire grâce à un récit passionnant et à des illustrations étonnantes. Vivez, au jour le jour, un grand épisode de l'humanité, découvrez ses origines et comprenez ses conséquences. Des superbes illustrations narratives et informatives, des témoignages de l'époque et des repères explicatifs composent ici une mine d'informations unique pour tous les lecteurs, dès 10 ans.

 

En quelques mots

Cet album est divisé en 20 chapitres. L'époque des explorations présente les changements qu'ont apportés, au XVème siècle, les premiers voyages d'exploration initiés par le royaume du Portugal, la création de comptoirs commerciaux le long des côtes occidentales de l'Afrique et l'ouverture de la route de l'océan indien. Les Indes désignent tous les pays orientaux, de l'Inde au Japon. On y trouve des épices, de l'or, des joyaux, de la soie. Marco Polo, vers la fin du XIIIème siècle, avait  voyagé pendant quatre ans sur la route de la soie pour atteindre la Chine et avait passé seize ans comme diplomate. Mais au début du XVIème siècle, la puissance de l'empire ottoman rendait difficile l'accès des européens aux Indes par voie terrestre. Henri le Navigateur organisa des voyages d'exploration sur la côte occidentale africaine pour contourner la barrière musulmane.

 

Christophe Colomb, né à Gênes en 1451 décida très tôt de devenir marin et s'installa au Portugal à 25 ans. Il fit plusieurs voyages commerciaux en Atlantique, vers le nord jusqu'en Islande, vers le sud jusqu'au Ghana où l'on trouvait de l'or. Les portugais qui se rendaient en Afrique organisaient le traffic d'esclaves. Entre 1450 et 1500, 150.000 africains transitèrent ainsi par les quais de Lisbonne. Il se perfectionna dans l'art de la navigation, utilisant compas et  carte marine pour établir son plan de route. Christophe Colomb lisait les géographes, calculait les surfaces de l'Europe et de l'Asie, la longueur du tour de la Terre. Il pensait que seul l'Océan Atlantique séparait l'Espagne de l'Asie et croyait à l'existence de petites îles le long des côtes de l'Asie où il pourrait faire escale.  Il lisait aussi la Bible et n'imaginait pas l'existence de l'Amérique. Fervent croyant, il souhaitait apporter le christianisme aux Indes. En 1484, cherchant un appui pour s'y rendre par voie maritime, il dévoila son projet à  Jean II du Portugal. En vain. Il se rendit alors en Espagne. Ferdinand d'Aragon et Isabelle de Castille  désignèrent une commission d'experts pour analyser son projet. En 1488, de retour au Portugal, il assista au retour de Bartolomeu Dias qui venait de doubler le Cap de Bonne-Espérance, au sud de l'Afrique. Ambitieux, Christophe Colomb demandait à être nommé vice roi des terres qu'il découvrirait. Rejeté en 1492, son projet fut finalement retenu par la reine d'Espagne, grâce au soutien de son ami Santangel, le trésorier royal.

 

A Palos, il prépara son voyage. Non sans mal, il se procura trois navires, trouva 90 hommes d'équipage, arma ses navires, acheta des provisions pour plusieurs mois et quitta Palos le 03 août 1492. Il vogua vers les Canaries, notant tous les évenements de chaque journée et attegnit l'île Saint Sauveur, peuplée de Taïnos, dans l'archipel des Bahamas, le 12 octobre. Christophe Colomb explora toutes les îles et les déclara propriété de l'Espagne. Il fit voile sur Cuba, Haïti (Hispaniola) et s'échoua sur les rochers après s'être séparé de son coéquipier, Martin Pinzon. Il construisit sur l'île un fort, la première colonie européenne aux Amériques et repartit pour l'Espagne le 04 janvier 1493. Le 15 mars il fut accueilli à Barcelone par le couple royal, produisant sur la cour une vive impression. Ses prisonniers taïnos furent convertis et baptisés. Il fut autorisé à repartir en septembre avec une flotte de 17 bateaux et 1200 hommes, des animaux et des réseves pour fonder une colonie aux Indes. Mais lorque le 27 novembre 1493, il revint sur l'île Hispaniola, les 39 hommes qu'il y a laissés étaient  morts et le fort avait été détruit. Il explora les îles des Caribes anthropophages et longea la côte sud de Cuba, persuadé qu'il s'agissait du continent asiatique avant d'atteindre la Jamaïque. De retour à Haïti (Hispaniola), il explora les terres pour y trouver de l'or, réduisit les Taïnos à l'esclavage et les envoya en Espagne où il retourna également après avoir nommé son frère gouverneur. Lors de son troisième voyage, en 1498, il attegnit l'île de la Trinité puis retourna à Saint Domingue, pensant avoir découvert le paradis terrestre. Mais le désordre règnait à Hispaniola et il fut contraint de revenir en Espagne. Lors de son 4ème voyage, en 1502, il dut affronter la tempête. Longeant la côte d'Amérique centrale, il tenta de fonder Santa Maria de Belen mais il fut attaqué par les indiens. Il aborda en Jamaïque et revint en Espagne en 1504, vieilli et usé. il est mort le 19 mai 1506 sans savoir qu'il avait découvert l'Amérique.

 

Par la suite, Amerigo Vespucci fit deux voyages vers le nouveau continent et comprit que ce n'était pas les Indes. En 1513, Vasco Nunez de Balboa fut le premier européen à voir l'océan Pacifique. En 1519, Magellan longea la côte de l'Amérique du sud en quête d'un détroit. Il mit quatre mois pour atteindre les Philipines où il fut tué. Au XVIème siècle, les civilisations américaines furent anéanties par les conquistadors.

 

C'est un livre passionnant, il décrit l'équipage, la vie à bord, la culture Taïno, Aztèque, Maya et Inca, les fièvres tropicales, la syphilis et la variole, les armes espagnoles, les ouragans et les cyclones, les mollusques creusant des galeries dans les coques des navires, les puces et les poux, les rats et les mouches, les bagarres et les mutineries. Les dessins, et les cartes sont nombreux. On y trouve aussi quelques reproductions de gravures, des extraits de correspondances de Christophe Colomb, des photographies. Certains passages sont en quadripages.

Repost 0
Published by Bénédicte - dans littérature jeunesse
commenter cet article
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 09:53

En quelques mots

Un grand-père Kangourou raconte à son petit-fils l'histoire de la Vallée enchantée du  vieux Billy. Le vieux Billy s'y est installé, il y a bien des années  ;  il l'a sauvée de la surexploitation et de la destruction. Il a planté des arbres, attirant les oiseaux. Le soir venu, il jouait du violon ou de l'accordéon, laissant s'approcher les animaux, il a construit pour eux des abris, faisant de cette vallée une vallée enchantée. Après sa mort, les animaux ont gardé ses instruments et ils font vivre la mémoire du vieil homme qui aimait les arbres et les créatures de la brousse.

 

Ce livre a été écrit et illustré par Bruce Peardon, peintre de la bouche installé en Australie, décédé en 2001, qui s'est tourné vers la peinture après un accident de voiture qui l'a laissé paralysé. Les dessins sont splendides, le tracé est fin, les couleurs brun, vert, jaune, orangé, sont harmonieuses et douces. L'harmonie, c'est bien ce qui définit au mieux ce livre ; il évoque l'histoire d'un homme recréant un environnement, dans lequel chacun trouve sa place.  L'histoire est tendre, elle éveille au respect de la nature, à la musique. A la fin du livre, un index répartorie les animaux peints dans le livre, kangourou, koala, marsupial, porc-épic, souris domestique, martin-pêcheur, pie, émeu, trichloglosse de Malaisie...et donne des informations sur leur habitat, leur alimentation. 

 

Editions des Artistes Peignant de la Bouche et du Pied, 2004, 47 p.

 

bruce-peardon.jpg

Repost 0
Published by Bénédicte - dans littérature jeunesse
commenter cet article
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 15:48

mes-premiers-pas-a-poney.jpgRésumé de l'éditeur

Trot assis ou trot enlevé ? Volte ou demi-volte ? Autant de mots mystérieux, autant de mouvements que tu découvriras au poney-club. Il te faudra aussi faire la connaissance avec ton nouveau compagnon, apprendre à t'en occuper et à te faire comprendre de lui. Autant d'activités à partager avec tous ceux et celles qui, comme toi, aiment les joies du manège et de la promenade. Prêt ? Et bien à cheval maintenant.

 

En quelques mots

En quatre chapitres, ce livre propose la découverte du monde du poney-club et donne des informations concrètes sur la pratique de l'équitation : A quel âge commencer, où pratiquer, comment est-on équipé, comment se déroulent les leçons. L'auteur présente l'environnement du poney, le pré, l'écurie et donne des conseils sur la manière d'aborder un poney, de l'attacher et de le déplacer, de le nettoyer, de le monter, à cru ou avec une selle. Une bonne position permet de moins se fatiguer et d'agir efficacement sur son poney. Les aides permettent de communiquer avec lui. Les allures sont explicitées et des exercices d'assouplissement sont proposés. Les parties du poney sont présentées. Dans le troisième chapitre, des exercices de voltiges, de pied ferme, en cercle, des jeux (horsball, ponyball) et des épreuves de pony-games sont également proposés. Les règles spécifiques à la promenade sont explicitées. Ce livre permet aussi de connaître les diplômes  et les différents niveaux requis ainsi que les épreuves de compétition.

 

C'est un livre utile, auquel on peut se référer lorsqu'on commence au poney. Il répond aux questions essentielles que l'on peut se poser lorsque l'on débute. Les explications sont très claires, nombreuses et des photos permettent de mieux comprendre les éléments techniques présentés.

 

Editions : Milan, 1997, 44 p.

Repost 0
Published by Bénédicte - dans littérature jeunesse
commenter cet article
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 22:33

Chanson d'automne

 


Déjà plus d'une feuille sèche
Parsème les gazons jaunis ;
Soir et matin, la brise est fraîche,
Hélas ! les beaux jours sont finis !

 
On voit s'ouvrir les fleurs que garde
Le jardin, pour dernier trésor :
Le dahlia met sa cocarde
Et le souci sa toque d'or.

 
La pluie au bassin fait des bulles ;
Les hirondelles sur le toit
Tiennent des conciliabules :
Voici l'hiver, voici le froid !

 
Elles s'assemblent par centaines,
Se concertant pour le départ.
L'une dit : « Oh ! que dans Athènes
Il fait bon sur le vieux rempart !

 
« Tous les ans j'y vais et je niche
Aux métopes du Parthénon.
Mon nid bouche dans la corniche
Le trou d'un boulet de canon. »

 
L'autre : « J'ai ma petite chambre
A Smyrne, au plafond d'un café.
Les Hadjis comptent leurs grains d'ambre
Sur le seuil, d'un rayon chauffé.


« J'entre et je sors, accoutumée
Aux blondes vapeurs des chibouchs,
Et parmi des flots de fumée,
Je rase turbans et tarbouchs. »

 
Celle-ci : « J'habite un triglyphe
Au fronton d'un temple, à Balbeck.
Je m'y suspends avec ma griffe
Sur mes petits au large bec."

 
Celle-là : « Voici mon adresse :
Rhodes, palais des chevaliers ;
Chaque hiver, ma tente s'y dresse
Au chapiteau des noirs piliers. »

 
La cinquième : « Je ferai halte,
Car l'âge m'alourdit un peu,
Aux blanches terrasses de Malte,
Entre l'eau bleue et le ciel bleu. »

 
La sixième : « Qu'on est à l'aise
Au Caire, en haut des minarets !
J'empâte un ornement de glaise,
Et mes quartiers d'hiver sont prêts. »

 
« A la seconde cataracte,
Fait la dernière, j'ai mon nid ;
J'en ai noté la place exacte,
Dans le pschent d'un roi de granit. »

 
Toutes : « Demain combien de lieues
Auront filé sous notre essaim,
Plaines brunes, pics blancs, mers bleues
Brodant d'écume leur bassin !»

 
Avec cris et battements d'ailes,
Sur la moulure aux bords étroits,
Ainsi jasent les hirondelles,
Voyant venir la rouille aux bois.

 
Je comprends tout ce qu'elles disent,
Car le poète est un oiseau ;
Mais, captif, ses élans se brisent
Contre un invisible réseau !

 
Des ailes ! des ailes ! des ailes !
Comme dans le chant de Ruckert,
Pour voler, là-bas avec elles
Au soleil d'or, au printemps vert !

 


Théophile GAUTIER, Emaux et camées (1852)

 

saint-germain-en-laye-et-salon-du-chocolat-24-octobre-2011-.JPG

Une idée originale de Celsmoon

La liste des participants est tenue par Bookworm

 

Repost 0
Published by Bénédicte - dans poésie
commenter cet article
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 11:34

l-imagerie-des-petits-gourmands.jpgRésumé de l'éditeur


Une nouvelle imagerie pour parler de la nourriture avec les enfants : découvrir l'origine des aliments, comment certains sont fabriqués, comme le chocolat, comment d'autres sont transformés. Des textes simples et très illustrés, pour faire comprendre l'importance d'une bonne alimentation sur le développement du corps et la protection de la santé.

 

En quelques mots


Chacun des trois chapitres de ce livre est repérable par une couleur différente. Le premier chapitre est consacré à l'histoire des aliments depuis la préhistoire, lorsque les hommes, qui se nourissaient de feuilles et d'aliments crus, inventèrent avec le feu, différentes manières de préparer leurs repas (l'eau, la broche, la papillotte). En devenant des agriculteurs, ils récupérèrent les grains de blé avec lesquels ils préparaient farine et bouillies. Ils apprivoisaient les animaux, pêchaient et conservaient les aliments en les faisant sécher, en les fumant ou en les salant. Les Egyptiens préparaient des pains variés, ils faisait de la bière et du vin. Les romains importaient des aliments variés (huitres, autruches, vins...) que des esclaves préparaient. La soupe apparut au Moyen Age, c'était le plat principal des paysans. Pour vendre leurs produits, les marchands s'installaient à l'extérieur des remparts. Le sucre de canne parvint par la suite en Europe. Les navigateurs rapportèrent de nouveaux aliments (tomates, maïs, volaille, fèves de cacao, ananas...) Partout dans le monde, de nouvelles cultures se développèrent. La pomme de terre s'imposa. Il y a 200 ans, on découvrit de nouvelles techniques de conservation des aliments. Au XIXème siècle, les usines se développèrent, de nouvelles charrues, de nouveaux semoirs permettaient d'améliorer les rendements et la qualité des récoltes. Les animaux furent progressivement élevés en batterie et sélectionnés, puis les plats furent vendus tout prêts, congelés, dans les hypermarchés.

 

Le deuxième chapitre présente les aliments : le blé, qui permet de préparer toutes sortes de pains, des pâtes et de nombreux aliments (gâteaux, crêpes et autres biscuits), le riz, venu d'Asie, pour accompagner les viandes et les poissons, le maïs, rapporté d'Inde, que l'on moissone et que l'on mange cuit ou cru, toutes sortes de céréales, (le millet, le sarrasin, l'orge). Le lait recueilli chaque jour est emporté à la laiterie et stérilisé, mis en bouteille. Il permet de préparer la crème, le beurre, le fromage blanc, les yaourts, le fromage. Toutes ces techniques sont explicitées. Les légumes, riches en sels minéraux sont classés et décrits de manière précise : les légumes racines, les légumes bulbes, les légumes fleurs, les légumes fruits, les légumes graines, les légumes feuilles, les légumes tiges. Les champignons sont cultivés à l'abri de la lumière, les oeufs sont préparés de multiples façons, les viandes, rouges, blanches et noires  aident les muscles à se développer. les poissons péchés en mer sont vendus à la criée, congelés à bord des bâteaux, préparés, mis en caisse. Des aquaculteurs en élèvent. Les fruits, pleins de vitamines, sont cueillis, stockés et conservés. Les auteurs donnent la recette de la confiture. Le miel, le sucre de canne, le sucre de betterave , les bonbons sont présentés. Les huiles, obtenues par l'écrasement de graines ou de fruits ont mille usages en cuisine. Le poivre, les épices, les condiments et les fines herbes donnent du goût aux aliments. Le sel, récolté dans les marais salants ou dans les mines a longtemps permis de conserver les aliments. On découvre aussi la fabrication du chocolat, du thé, du café.  L'eau, puisée dans le sol, est traitée, stockée, distribuée. La fabrication du vin est explicitée.

 

Le troisième chapitre traite de l'importance de la nourriture sous la forme de réponses à des questions variées : Pourquoi mange-ton ? Pourquoi boit-on ? Qu'est-ce que bien manger ? Les aliments aident à grandir, ils apportent de l'énergie, des calories, des vitamines, des sels minéraux. La digestion est explicitée.  Le livre se termine sur les règles d'hygiène à respecter, la découverte des goûts, les saveurs des aliments, le plaisir de préparer et de partager le repas.

 

C'est un livre très complet, illustré de dessins colorés, adaptés aux enfants. Les réponses sont très structurantes, les informations sont justes suffisantes. Cette collection est tout à fait remarquable. Les thèmes abordés sont variés et sont toujours traités de façon très complète.

Repost 0
Published by Bénédicte - dans littérature jeunesse
commenter cet article
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 15:53

Ingrédients poulet-roti-003.JPG

 

250 gr de farine

1 sachet de levure

1 sachet de pépites de chocolat

3 oeufs

125 gr de beurre

150 gr de sucre

1 sachet de sucre vanillé

15 cl de lait

500gr d'abricots au sirop

 

 

Temps de préparation 10 mn Temps de cuisson 30 mn

 

Mélangez la farine, la levure et les pépites de chocolat. Ajoutez les abricots. Dans un autre saladier, battez les oeufs avec le sucre et le sucre vanillé. Ajoutez le beurre fondu. Incorporez le tout au mélange farine-pépites. Verser dans un grand moule en silicone ou dans 12 moules à muffins. si vous souhaitez réaliser de véritables muffins à partir de cette recette, n'utilisez qu'un oeuf. Enfournez et laissez cuire 25 à 30 mn au four préchauffé à 180 °. Laissez refroidir le gâteau puis décorez le d'abricots. C'est prêt.

 

poulet-roti-002.JPG

Repost 0
Published by Bénédicte - dans cuisine
commenter cet article
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 15:39

Résumé de l’éditeur

Vivre-au-moyen-age.gif

Les enfants allaient-ils à l'école ? Pourquoi les chevaliers portaient-ils une armure ? Qu'appelait-on la fête des fous ?  Où vivait Gengis Khan ?  La collection Questions-Réponses 6/9 répond aux questions essentielles, insolites ou inattendues que se posent les jeunes lecteurs. Des livres drôles et sérieux, plein de bonne humeur.

 

En quelques mots


Cet album répond à 27  Questions pertinentes et comprend un index.  Il répond de manière précise et illustrée à des questions variées, extrêmement bien choisies, qui permettent de faire le tour du monde à partir de thématiques identifiées, l’architecture, la guerre, la religion, les modes de vie, la mode, les arts, le sport, les voyages.

Qu’est-ce que le Moyen Age ? permet de situer cette période entre 476 arrivée des barbares, et 1450. Des cartes représentent l’Europe et le monde tels qu’ils étaient connus à l’époque.

Pourquoi les rois et les reines portaient-ils une couronne ? Fait le point sur la puissance des rois

Pourquoi les paysans se révoltaient-ils ? Rappelle les conditions de vie des paysans, menacés par la guerre, les épidémies et la famine.

A quoi servaient les douves ? Présente le système de protection des châteaux forts, les ponts levis, les cachots, les villes fortifiées, les canons.

Pourquoi les chevaliers portaient-ils une armure ? Présente les armes des chevaliers, épées, haches, lances, massues en métal et les préparatifs nécessaires au combat, le rôle des écuyers. Il fait le parallèle avec le Japon, et montre des arbalétriers gallois, turc, aztèque et mongole.

Pourquoi les églises ont-elles des clochers ? Révèle les détails architecturaux, manifestation de l’amour des hommes à Dieu, les toits, les gouttières et les gargouilles.

Pourquoi les mosquées ont-elles un minaret ? Raconte l’appel à la prière.

Qui portait un hennin sur la tête ?  Raconte l’évolution des coiffes, la confection des vêtements, la provenance des étoffes, l’évolution des chaussures.

Pourquoi mangeait-on avec les doigts ? Retrace l’histoire des modes alimentaires, la place des acrobates et des musiciens.

Mangeait-on des pommes de terre ? Rappelle la place des pommes de terre dans l’alimentation des Incas et son introduction en Europe au 16ème siècle.

Mâchait-on du chewing-gum ? Raconte l’expérience des Mayas d’Amérique.

Qu’appelait-on une garde-robe ?  Raconte les premiers rites d’hygiène.

Prenait-on des bains ? Rappelle que le savon était utilisé en Europe du sud au début du 8ème siècle mais que le bain était peu fréquent au Moyen Age, même parmi les gens aisés.

Qu’appelait-on la Peste noire ?  Situe  l’apparition de ce fléau en Asie en 1338 et sa propagation en Europe par les rats et les puces.

Les enfants allaient-ils à l’école ? Rappelle que l’école était quasi inexistante au Moyen Age et que la première université est apparue à Fez, au Maroc en 859. Au XVème siècle, des étudiants chinois rédigèrent la plus grande encyclopédie du monde.

Pourquoi les Incas faisaient-ils sans arrêt des nœuds ? Définit le mode de calcul et de mémorisation de ce peuple.

Pourquoi attachait-on des livres avec des chaines ? Parle de la culture du livre, objet précieux que l’on protégeait du vol et des premières impressions, en chine puis en Europe.

Pourquoi était-il difficile de savoir l’heure ? Éclaire le lecteur sur différentes inventions, les horloges à eau, les bougies graduées, les cadrans solaires, jusqu’à l’apparition de l’horloge mécanique.

Ou fut inventée la porcelaine ? Que fabriquait-on à Venise ? Pourquoi les peintres cassaient-ils des œufs, montre l’évolution des techniques artistiques en Chine, en Italie, en Amérique du sud, en Afrique du Sud.

Pourquoi le football fut interdit, raconte l’histoire du ballon, son interdiction, en 1314 par Edouard d’Angleterre, son usage chez les Aztèques et les Mayas, les Iroquois d’Amérique du Nord.

Qu’appelait-on la fête des fous ? Qu’est-ce que le nô ? Parle des déguisements et des spectacles.

Ou se trouvait Vinland ? Parle des Viking et de la découverte de la côte est de l’Amérique du Nord.

Ou étaient les plus grands bateaux ? Présente les jonques chinoises et le trajet des explorateurs marocains et vénitiens.

Sind Bad exista-t-il vraiment ? Parle des conteurs persans. Ou vivait Robin des Bois ? Raconte l’histoire de ce brigand qui redistribuait l’argent aux pauvres.

L’album se termine sur l’histoire de deux grands personnages médiévaux à travers ces questions : Qui était Jeanne d’Arc ? et  Qui était Gengis Khan.

 

Cet album propose tour du monde illustré sur une période de mille ans.  Les couleurs sont claires et douces, à dominante bleu et vert, les dessins principaux sont fins et nombreux.  D’autres illustrations plus humoristiques ponctuent le récit.

 

Editeur Nathan, 1994, 32 p.

Repost 0
Published by Bénédicte - dans littérature jeunesse
commenter cet article
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 20:41

Ingrédients tarte-a-la-tomate-et-aux-aubergines-011.JPG

1 rouleau de pâte feuilletée

4  tomates

1 aubergine

400 gr de fromage pour raclette

sel, poivre

 

 

 

Temps de préparation 10 mn et temps de cuisson de cuisson 30 mn

 

 

 

 

 

Préparation

Déroulez la pâte feuilletée dans un moule à tarte. Déposez-y les tranches de raclettes en les faisant se chevaucher si nécessaire. Coupez les tomates en rondelles et déposez les  sur la pâte à tarte. Dans une poêle, faites revenir les aubergines préalablement coupées en tranches, dans de l'huile d'olive. Salez, poivrez. Déposez les sur les tomates, au centre de la tarte. Faites cuire 30 mn à 200 °. C'est prêt.

 

tarte-a-la-tomate-et-aux-aubergines-013.JPG

Repost 0
Published by Bénédicte - dans cuisine
commenter cet article
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 15:47

fetes-d-enfants.jpgRésumé de l'éditeur

Ils ont de 3 à 12 ans. Ils seront 1, 4 ou 25 et vous paniquez déjà. A vous d'organiser la petite ou la grande fête, en plein air ou à la maison, qu'ils attendent avec tant d'impatience. Elle peut prendre de multiples formes : kermesse de l'école, jour de fête au centre de vacances, après-midi à la campagne, mercredi ordinaire, anniversaire surprise du meilleur ami. Autant d'occasions, autant de distractions. Mais attention : l'improvisation passe par l'organisation. dans ce livre, tout est prévu dans les moindres détails : mini-barbecue, feux d'artifices, mini surprise-party, recettes gourmandes, chasses aux trésors, rondes de toutes sortes, comptines, jeux musicaux, de vocabulaire ou de mémoire, distractions pour longs trajets, jeux d'équipe ou de groupe. L'auteur, mère d'une nombreuse famille a pensé à tout et ouvre ici sa boîte à malices. Voici donc un guide précieux qui réjouira les mamans, les animateurs, les éducateurs et tous ceux qui seront un jour face à un groupe d'enfants.

 

En quelques mots

Ce livre illustré est une aide à l'organisation des fêtes pour les enfants de 3 à 12 ans. On y trouve des conseils pour l'organisation et le minutage de la fête, plus de 120 jeux pour tous les âges, pour jouer à l'intérieur, en plein air ou pendant les trajets. On y trouve aussi des idées de décoration (des chaussettes remplies de confiseries à Noël, ), des exemples d'emploi du temps, des idées de repas, de gâteau, des conseils pour que tout se passe bien. Parmi les jeux proposés, des jeux de musique et de mouvement, (boums, statues musicales, chaises musicales, rondes et farandoles), jeux dansés, jeux de dessin et de collage, jeux de mots, courses d'intérieur, jeux de groupe, jeux les yeux bandés, jeux d'extérieur (courses d'obstacles, jeux de chat, pommes flottantes), jeux de ballon, jeux de rôles. C'est un livre plein d'idées, les explications sont claires et les conseils d'organisation sont nombreux. Les paroles des chants de jeux musicaux sont sont rappelées. Le livre est très bien illustré et une indication de l'âge des enfants et du matériel nécessaire figure pour chaque jeux.

 

Editeur : Fleurus idées, 1990, 120 p.

Repost 0
Published by Bénédicte - dans littérature jeunesse
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Bénédicte
  • Le blog de Bénédicte
  • : Principalement des lectures, de la littérature, des poèmes mais aussi des recettes testées en famille, des récits de voyages, des visites de musées, des spectacles...
  • Contact

Des liens utiles

babelio.GIF

partage-lecture.png

logobob01.jpg

Dicoblog.gif

ulike-logo.jpg

07 chronique de la rentree litteraire

logo livraddict

 

Recherche

Prochainement

tolstoi.gif

Les challenges

AnneeRussie2011

Une année en Russie - édition 2011

 

challenge-Jules-Verne

Challenge Jules Verne

juste2

Challenge juste pour lire

demois10

Les demoiselles de Lettres

defi_Afrika_Choupynette-copie-1.jpg

Le défi Afrika

Matildacopie1-copie-1

Le Matilda's contest

Challenge-anglais

God save the livre

Defi-Emile-Zola

On a une relation comme ça Emile Zola et moi

le-jeudi-c-est-citation.gif

Le jeudi c'est citation organisé par Chiffonnette

objectif-pal.jpg

objectif PAL le retour organisé par Antigone

challenge litterature belge

Le challenge belge organisé par Réka

logo-enluminure--copie-2.jpg

Le challenge Biographie organisé par Alinéa

Visiteurs

Locations of visitors to this page

Wikio - Top des blogs - Multithématique