Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 18:37

Les écoles brugeoise et anversoise du début du XVIème siècle, sont représentées par des œuvres de Gerard David, Quinten Metsys et Joos van Cleve. Viennent ensuite les maniéristes anversois, puis les romanistes, Jan Gossaert - qui fut le premier artiste à peindre des nus mythologiques aux Pays-Bas. Le début du paysage indépendant est marqué par des réalisations de Joachim Patenier et Herri met de Bles. Jan van Hemessen, Pieter Aertsen, Joachim Beuckelaer et son frère présumé Huybrecht Beuckeleer illustrent l'essor de la peinture de « genre ».

La section comprend également un important ensemble de tableaux de Pierre Bruegel l'Ancien, parmi lesquels le célèbre Dénombrement de Bethléem. D'autres créations du maître sont encore représentées par des copies de son fils, Pierre le Jeune. Parmi les peintures italiennes du XVIe siècle, le musée conserve quelques Tintoret, tandis que Lucas Cranach l'Ancien et Conrad Faber évoquent les caractéristiques de l'école allemande.

nativitejpg.jpg

La nativité avec un donateur religieux et la circoncision est une œuvre de l’école des Pays-Bas méridionaux réalisée à Bruxelles vers 1500. Ce tableau formait la partie centrale d'un triptyque.De plus amples informations sur ce tableau ici    Cette photo est extraite de wikimedia commons

vierge-16e.jpg

 

Le volet gauche du diptyque de la vierge des sept douleurs de l’église Notre Dame de Bruges

a été peint par Adriaen Isenbrant en 1551

vierge-a-l-enfant-16e.jpg

 

La Vierge à l’enfant a été peinte par Quinten Metsys en 1530 à Anvers

l-enfant-jesus-et-saint-jean.jpg

 

L’enfant Jésus et Saint Jean est une œuvre de Joos van der Beke dit van Cleve en 1540

 

 

volet-gauche-16e.jpg

 

Ce volet d’un retable représente les portraits de François Colibrant, secrétaire de la ville d’Anvers de 1510 à 1520 et de son épouse Lysbeth Biers. Il a été peint après 1538 par Goswijn van der Weyden.

 

Pour de plus amples informations, c'est ici

 

Il y a une suite à cet article : Le Musée des Arts Anciens XVIème siècle- 2-Bruxelles

 

 

 

photos Bénédicte Baret Appareil Pentax Optio M50

Repost 0
Published by Bénédicte - dans Musées-expositions
commenter cet article
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 16:21

La première partie du musée des Arts anciens renferme des tableaux de l’école flamande ainsi que des écoles française, allemande, hollandaise, italienne et espagnole. Plus d'informations sur ce musée ici

"

triptyque-vierge-a-l-enfant.jpg

De nombreux triptyques sont présentés. Le triptyque de Jean de Witte a été réalisé par un Maître anonyme en 1473. Il représente la Vierge à l'enfant sur le panneau central, Jean de Witte (bourgmestre de Bruges) et sa femme Maria Hoose sur les panneaux gauche et droit.

triptyque-saint-antoine.jpg

 

Hiéronymus Van Aken (Jérôme Bosch) a peint le triptyque de la tentation de Saint Antoine en 1516. Plus d'informations sur cette oeuvre ici

vierge-parmi-les-vierges.jpg

La Vierge parmi les vierges est un tableau réalisé à Bruges sans le dernier quart du XVème siècle.

saint-michel.jpg

Un fragment du retable du jugement dernier provenant de l’église de Saint-Alban à Cologne représente l’archange saint Michel pesant les âmes. C’est une œuvre de Colijn de Coter (1455). Cette photo est extraite de wikimedia commons. 

 

Hormis la photo ci-dessus, les photos sont de Bénédicte Baret Appareil Pentax Optio M50

 

Plus d'informations

Repost 0
Published by Bénédicte - dans Musées-expositions
commenter cet article
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 15:21

Les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique conservent quelque vingt mille peintures, sculptures et dessins. Ils comportent le Musée d'Art ancien (XVe - XVIIIe siècle), le Musée d'Art moderne (XIXe - XXe siècle), le Musée Wiertz, le Musée Meunier et le Musée Magritte. Le Musée d´Art moderne est actuellement fermé pour cause de travaux de rénovation.

A l’entrée du musée, une sculpture de Victor Rousseau, les sœurs de l’illusion (1901) et de magnifiques tableaux de Constant Montald dont la fontaine de l’inspiration (1907) côtoient un globe de Jean Fabre (1997) qui utilise des scarabées pour en faire des sculptures.

bruxelles-2011-266.JPG

bruxelles-2011-269.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

bruxelles-2011-271.JPG

bruxelles-2011-272.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le musée occupe un palais de style classique édifié entre 1874 et 1880, prolongé d'une aile moderne.

bruxelles-2011-278.JPG

 

Le Musée des Arts Anciens est connu pour ses primitifs flamands (dont Rogier van der Weyden, Petrus Christus, Dirk Bouts, Hans Memling et Jérôme Bosh) et ses œuvres de Bruegel l’Ancien, de Rubens, de Jacob Jordaens ou encore Antoine Van Dyck. L'essentiel de la collection est formé autour de la peinture des anciens Pays Bas méridionaux Il comprend une vaste collection de peintures, de sculptures et dessins du XVe au XVIIIe siècle.  

 

les 4 articles qui suivent sont consacrés à ce musée

Le Musée des Arts Anciens XVème siècle- Bruxelles

Le Musée des Arts Anciens XVIème siècle- Bruxelles

Le Musée des Arts Anciens XVIème siècle- 2-Bruxelles

Le Musée des Arts Anciens XVIIème-XVIIIème siècle- Bruxelles


Bonne visite !!


photos Bénédicte Baret Appareil Pentax Optio M50

 

Repost 0
Published by Bénédicte - dans Musées-expositions
commenter cet article
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 00:10

Le musée de la ville de Bruxelles réunit des œuvres d’art retraçant l’histoire de Bruxelles. Au rez-de-chaussée, des peintures et retables des XVème et XVIème siècles dont le Cortège de Noces attribué à Peter Bruegel l’Ancien et le retable de Saluces, du début du XVIème siècle. Le musée expose des tapisseries dont la période de prospérité se situe du XVème au XVIIIème siècle, quelques pièces d’orfèvrerie.          

bruxelles-2011-199.JPGbruxelles-2011-205.JPG         

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des collections de porcelaine de Bruxelles et de la faïence sont présentées ici.

bruxelles-2011-211.JPG

bruxelles-2011-213.JPG

 

  bruxelles-2011-207.JPG      

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une salle est consacrée à la sculpture gothique. Cette vierge à l’enfant du XVIIème siècle ornait la façade de Notre Dame de Bon secours. A droite, une esquisse de Jacques Bergé (1747), auteur de plusieurs œuvres à Bruxelles.

bruxelles-2011-216.JPG   bruxelles-2011-218.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au 1er étage, des tableaux, des gravures, des maquettes de Bruxelles au XIIIème et au XVIIème siècles, illustrent la croissance de la ville, les transformations qu’elle a connues au cours des siècles.

bruxelles-2011-223.JPG  bruxelles-2011-233.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A l’étage supérieur, une exposition d’aquarelles du peintre Jacques Carabain représente la ville, les nombreuses impasses, le port international et les industries à l’intérieur même de la ville.

bruxelles-2011-246.JPG   bruxelles-2011-251.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

photos Bénédicte Baret Appareil Pentax Optio M5

 

La dernière salle contient les habits offerts au Manneken-Pis. Les photos sont d'Auriane Nourisson Appareil Pentax Optio M50

bruxelles-2011-256.JPG  bruxelles-2011-258.JPG 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

bruxelles-2011-259.JPGbruxelles-2011-260.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

bruxelles-2011-261.JPGbruxelles-2011-262.JPG

Repost 0
Published by Bénédicte - dans Musées-expositions
commenter cet article
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 09:29

Au début de notre séjour à Bruxelles, nous avons visité le parc Mini Europe situé au Nord de la ville. Nous nous sommes rendus sur place par le métro. Il se situe près de l'Atomium dans un parc de 2,5 ha. Un guide de visite très complet nous a été remis à l'entrée. Les commentaires ci-dessous en sont extraits en partie. Tous les pays de l'Union Européenne sont représentés à travers 350 maquettes.Les maquettes sont à l'échelle 1/25

bruxelles-2011-191.JPG

bruxelles-2011-193.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'exposition commence par une représentation du Berlaymont, siège de la commission européenne.  Au Danemark une maquette représente Trelleborg, dans le grand nord et restitue la vie des Vikings, ce peuple rude qui aux environs de l'an 1000, sillonne toutes les mers jusqu'en Espagne et en Italie et auraient découvert l'Amérique du Nord en 801. A Copenhague, le Nyhavn (nouveau port) était un port commercial important, bordé de nombreuses maisons colorées.

vacances-belgique-035.JPG

vacances-belgique-037.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Suède est représentée par le nouvel Hôtel de ville de Stockholm construit dans un style national romantique et inauguré en 1923. En Finlande, le château d'Olavinlinna, construit en 1475 défendait la frontière vis-à-vis de la Russie.

L'Estonie est représentée par une maquette de la grande porte de la mer à Tallinn construite en 1229 et 1529, la Lettonie par le monument de la Liberté crée en 1931, après la première indépendance de 1918.

vacances-belgique-043.JPG

vacances-belgique-045.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'université de Vilnius en Lituanie, fondée en 1579 par les Jésuites et l'Hotel de ville de Maastricht représente les Pays Bas. Le batiment a été érigé au milieu du XVIIème siècle. Sont également présentées les maquettes du château de Hoensbroek et l'église catholique d'Ootmarsum construite le long de l'axe commercial qui reliait l'ouest des Pays Bas à l'allemagne du Nord. Middelburg, Veere, Alkmaar, Amsterdam, Orvelte, Kinderdijk et Hoorn sont également représentés. De très nombreuses maquettes représentent la Belgique. La maison Cursius à Liège, exemple du style Renaissance, construite entre 1600 et 1610, le château moyen-âgeux de Vevesà Celles, la collégiale de Dinant, de style gothique, la grand place de Bruxelles, une des plus jolies places d'Europe et notamment l'hôtel de ville. A Anvers, l'Hôtel de ville  (ici à gauche) en style Renaissance et les maisons des corporations sont représentés à côté de l'hôtel de ville de Louvain construit au milieu du XVème siècle, selon une architecture gothique. Les maquettes du Rabot de Gand avec ses deux tours rondes et du Graslei, centre de commerce précèdent celle de la place des tanneurs à Bruges. Lea maquette du Beffroi et des halles(ci-dessous à gauche) côtoie celle de l'archicommanderie d'Alden Biesen. Plus loin, une plate forme de forage implantée en mer du Nord se compose de deux tubes de forage mobiles, de deux grues tournantes et de deux torches.

vacances-belgique-059.JPGbruxelles-2011-190.JPG

vacances-belgique-062.JPG

vacances belgique 060

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Beffroi à Bruges fut construit au XIIIème siècle. Dans cette tour de 83 mètres furent conservées les chartes de la ville. La cloche y fut suspendue. L'hôtel de ville de Louvain (ici à droite) , d'architecture gothique, a été construit au milieu du XVème siècle. Les niches ont été garnies de personnages issus de l'histoire de Louvain au XIXème siècle. 

Le Royaume Unis est représenté par les Houses of Parliament à Londres, également appelé palais de Westminster avec l'horloge Big Ben qui pèse 14 tonnes, la tour Victoria haute de 102 mètres. Sont également représentés Glendalough en Irlande, Cashel, Stratford upon avon, Longleat House (ci-dessous à gauche) exemple unique de l'architecture Elisabethaine, édifié entre 1570 et 1580 et le circus de Bath. Plusieurs maquettes représentent le Jumbo-Ferry, le château de Douvres sur les falaises et Eurotunnel.

vacances-belgique-066.JPG

vacances-belgique-070.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

vacances-belgique-073.JPG

vacances-belgique-075.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La France est largement représentée, Paris bien sur avec la Tour Eiffel, l'Arc de triomphe, l'aeroport, l'église du Sacré Coeur, Beaubourg, la chapelle Notre Dame du Haut à Ronchamp, l'un des principaux exemples de l'architecture religieuse moderne, le château de Clos Vougeot, construit au XVIème siècle. Le Thalys anime cet ensemble sur la France. Le Château de Chenonceaux, au centre du Cher côtoie la Saline royale d'Arc et Senans, exemple de l'architecture industrielle du XVIIIème siècle. Au Portugal, la Torre de Belem, construite au début du XVIème siècle précède la Palais des Océans (ci-dessous à gauche), aquarium représentant les 4 régions océaniques de notre planète, resté après l'exposition Mondiale de 1998. Le château médiéval de Guimaraes précède la belle représentation de Porto avec ses vieilles maison en pierres et carreaux de faïence et l'Algarve.

vacances-belgique-090.JPG

vacances-belgique-096.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En Espagne, l'Escorial (ci-dessous à gauche) est installé à proximité d'une représentation de la Mancha avec ses moulins blancs aux toits noirs et de Seville, célèbre pour ses corridas qui ont lieu sur la Plaza de toros (ci-dessous à droite). Le Monumento a Colomb construit en 1886 à Barcelone précède la cathédrale de saint Jacques de Compostelle.

vacances-belgique-097.JPG

vacances-belgique-102.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A Malte, le temple de Mnajdra, crée en 3400 avant JC est remarquable (ici à gauche). Cette maquette précède celles consacrées à l'Italie, Pise, le Campanile de 55 mètres de haut et la cathédrale romane, érigée entre le Xième et le XIIIème siècle, Sienne avec le Palazzo Publico (1287-1355). Le Vesuve, au bord de la baie de Naples est un des derniers volcans encore en activité sur le continent européen, dont la dernière éruption remonte au 20 mars 1944. Une animation fait trembler le sol. des fumées représentent une éruption. Les Trulli d'Alberobello (ici à droite), cette petite ville d'Italie méridionale précèdent le Palazzo Ducale de Venise, exemple de style gothique vénitien du XIVème et XVème siècle. La villa Rotenda à Vicence, de style Renaissance est un "temple-maison" à vocation intellectuelle et artistique.

vacances-belgique-109.JPG

vacances-belgique-120.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En Allemagne, l'Holsentor de Lübeck érigé en 1477 sont représentés à l'avant des salzspeicher, ces entrepots du XIVème et XVIIème siècles. Du sel y était stocké. Le Burgtor est un exemple de fortification médiévale, construite au XVème siècle. La porte de Brandbourg à Berlin, inaugurée en 1791 côtoie la cathédrale de Spiré qui rappelle l'époque impériale. Il s'agit du plus grand monument roman d'Allemagne. La tour du millénaire avec ses 60 mètres de haut érigée à Magdebourg lors de l'exposition hortiole de 1999 précède la Osthofentor, porte fortifiée du XVIème siècle à Soest.

vacances-belgique-124.JPG

vacances-belgique-127.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au Grand Duché du Luxembourg, le pont Adolphe, construit au début du XXème siècle précède le Manoir d'Artus, situé à Gdansk en Pologne, la maison de Beethoven à Bonn en Allemagne, le chateau d'Eltz (ici à gauche), la Wallfahrtskirche ou "église du pélérinage", exemple de l'architecture rococo du milieu du XVIIIème siècle (ici à droite). La Porta Nigra, vestige de l'époque romaine à Trèves fut construite vers 180 après JC puis transformée au XIème siècle en une église à deux étages.

vacances-belgique-136.JPG

vacances-belgique-138.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'horloge astronomique de l'ancien Hôtel de ville de Prague, construite en 1410 précède l'Eglise bleue de style art nouveau à Bratislava en Slovaquie. les bains Széchenyi en Hongrie à Budapest furent construits en 1913 et 1927.

vacances-belgique-141.JPG

 

vacances-belgique-143.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Roumanie est représentée par le palais de Mogosoaia, d'architecture byzantine et la slovénie par le triple pont de Ljubljana, érigé en 1820 (ci-dessous à gauche). En Autriche, l'abbaye de Melk du XVIIIème siècle, est le symbole du baroque autrichien (ci-dessous à droite). A Athènes, l'Acropole construite au Vème siècle représente la Grèce.

vacances-belgique-147.JPG

vacances-belgique-148.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le théâtre de Kourion construit par les grecs au IIème siècle avant JC à Chypre, aménagé pour les spectacles de chasse aux fauves et la fusée Ariane conçue par l'agence spatiale européenne terminent cette exposition. Un concours intéractif interroge le visiteur sur l'histoire de l'Union Européenne,  la place de l'Europe dans le monde : Le " Spirit of Europe ".

vacances-belgique-151.JPG

vacances-belgique-149.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

photos Guilhem Nourisson Appareil Pentax Optio M50

 

 

Repost 0
Published by Bénédicte - dans Musées-expositions
commenter cet article
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 21:36

Bruges, la "Venise du Nord", qui a connu son apogée au XIVème siècle est une ville médiévale de 120.000 habitants,  située près de la mer du Nord. Son centre historique est  inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 2000. Nous y avons fait une visite éclair en bus au mois d'avril à partir de Bruxelles. Des informations touristiques nous ont été communiquées à cette occasion par un guide que nous avons quitté en cours de visite en raison d'un mauvais concours de circonstances. Heureusement nous avions emporté avec nous le guide vert Michelin Bruxelles Luxembourg, 2008 qui nous a permis de mieux connaitre cette ville. Nous avons probablement visité davantage de sites qu'avec le groupe que nous avons rejoint à la fin de la journée pour le voyage retour vers Bruxelles.

bruxelles-2011-060.JPG

bruxelles-2011-061.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au XIIème siècle, Bruges était la capitale du duché de Robert le Frison. C'était une cité florissante spécialisée dans la fabrication du drap et un centre d'importation de la laine anglaise. Au XIIIème siècle l'activité artisitique y était importante et ce jusqu'au XVème siècle. Bruges était le berceau de la peinture flamande. A la fin du XVème siècle le déclin de l'industrie drapière et l'ensablement du Zwin entrainèrent la chute de la ville. Ce n'est qu'à la fin du XIXème siècle que d'importants travaux et notamment la construction d'un môle en mer relié au nouveau port intérieur de Bruges par un canal de 11 km allaient rendre à la ville une certaine activité.

bruxelles-2011-064.JPG

bruxelles-2011-065.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A l'entrée du centre historique, le lac d'Amour et la maison éclusière.

bruxelles-2011-069.JPG

bruxelles-2011-070.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le béguinage de la vigne, fondé en 1245 par Marguerite de Constantinople, comtesse de Flandre est un enclos paisible où vivaient les béguines qui pouvaient se marier, conservaient leur héritage et ne prononçaient pas de voeux. Elles ont été remplacées par des bénédictines.Après un déjeuner en centre ville, nous avons perdu la trace de notre guide et nous nous sommes débrouillés seuls.

bruxelles-2011-091.JPG

bruxelles-2011-092.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Grand Place est bordée de maisons à pignons, anciens sièges des corporations. Jusqu'au 18ème siècle un canal aboutissait à la Grand place et les bâteaux acostaient. Le marché fut institué, dit-on, par le Comte Baudouin II en l’an 958. La plupart des bâtiments qui l’entourent ont un passé presque aussi ancien. Les Halles ont été construites entre 1248 et 1300 et remaniées au XVIe siècle.

bruxelles-2011-093.JPG

bruxelles-2011-094.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur la place du Bourg, la basilique du saint-Sang, l'hôtel de ville gothique, le greffe Renaissance et l'ancien palais de justice.

bruxelles-2011-096.JPG

bruxelles-2011-100.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La basilique du saint-Sang fut construite pour abriter la relique du sang du Christ, rapportée de terre sainte par le comte de Flandre, Thierry d'Alsace au retour de la deuxième croisade.

bruxelles-2011-122.JPG

bruxelles-2011-126.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons fait une magnifique promenade sur les canaux. Le beffroi est le plus important de Belgique. La tour date du XIIIème siècle.

bruxelles-2011-125.JPG

bruxelles-2011-134.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos Bénédicte Baret Appareil Pentax Optio M50

Repost 0
Published by Bénédicte - dans Voyages
commenter cet article
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 00:11

Tierno-Monenembo-Le-Roi-de-Kahel.gifRésumé de l'éditeur


En posant le pied en Afrique, Aimé Victor Olivier vient de réaliser un rêve d'enfant : conquérir la région hostile du Fouta-Djalon. L'ingénieur intrépide promet aux peuls d'y construire une ligne de chemin de fer. c'est sans compter la méfiance de ce peuple fier et redoutable. Bravant tous les dangers et la méfiance du peuple Peuls, cet aventurier deviendra le favori du roi et un héros de l'actuelle Guinée.

 

En quelques mots


Le roi de Kahel est l'histoire romancée de l'épopée coloniale d'un personnage réel, Aimé Victor Olivier de Sanderval, du 29 novembre 1879, date à laquelle il s'est rendu pour la première fois à Timbo par le bateau, au 24 mars 1919, date de sa chronique nécrologique. Timbo était alors l' une des neuf provinces de la fédération du Fouta Djallon, en Guinée. Cette région avait été colonisée par les Peuls du XIIIème au XVIème siècle avant d'être islamisée puis gouvernée par un Almâmi, selon un modèle théocratique à partir de 1725, en vertu de la loi islamique. Timbo, devint la capitale du Fouta Djalon jusqu'à l'arrivée des colonialistes français. Les explorateurs portugais avaient installé des comptoirs commerciaux dès le XVème siècle sur les côtes de l'Afrique de l'Ouest. Ils pratiquèrent le commerce de l'or, de l'ivoire et la traite des esclaves et furent bientôt supplantés par les Britanniques et les Français. L'action de ce roman se déroule lorsque les Européens lancèrent des missions d'exploration dans l'arrière pays et raconte comment Aimé Victor de Sanderval jeta les bases de la colonisation.


Pour écrire ce roman, l'auteur, Guinéen, exilé au Sénégal puis en Côte d'Ivoire, docteur es sciences de l'Université de Lyon, semble s'être beaucoup documenté. En particulier, il a eu accès aux archives de la famille de Sanderval et aux archives départementales de Caen.


Aimé Victor Olivier de Sanderval, riche lyonnais, est un passionné de l'Afrique, ayant toujours souhaité devenir explorateur, savant et poète par la même occasion, grâce aux récits de son oncle Simonet puis de l'abbé Garnier, son précepteur. Il souhaitait devenir " le souverain des sauvages" et se mit à dévorer les récits des explorateurs puis à écrire aux sociétés savantes de géographie. Ingénieur, inventeur de la roue à moyeux suspendus (la roue à rayons), constructeur de la toute première usine de vélocipèdes, marié et père de deux enfants, il décida de partir en Afrique à l'âge de 40 ans. Il se rendit à Lisbonne et obtint des informations précises sur le climat et sur les moeurs des Indigènes. La plupart des factories lui appartenaient déjà et il s'était fait construire une maison à Boulam, sur la côte de Guinée, bien avant son voyage. Il rêvait de coloniser le Fouta Djallon et monta une petite colonne de tirailleurs sénégalais et un équipage de 15 hommes, recruta un interprête Peul et un cuisinier Servère. Accueilli par le consul anglais, il fut recommandé à son ami Lawrence, métis, roi des Nalons et allié des Peuls, dans le Cassini. Il souhaitait instruire les Indigènes, construire un chemin de fer et fonder la première nation de Noirs et de Blancs. Autorisé par l'Almâmi à fouler ses terres, il s'initia au nalou et au peul, signa avec les tribus le droit d'ouvrir des factories et cartographia la zone. Pour lui éviter la décapitation, ses interprêtes lui inventèrent un lien de parenté avec le roi de France. Il traversa le pays jusqu'à Kahel. Ebloui par le paysage, il décida d'y batir son royaume. Reçu à Timbo chez l'Almami, il exposa son projet et rencontra Pathé et Bocar-Bino, ses neveux et chefs de guerre. Malgrè une fièvre dont il faillit mourir, il poursuivit son périple et devint l'ami du roi de Koïn. Il tomba amoureux de sa femme Dalanda.

De retour en France en 1880, il rencontra son ami Jules Charles Roux, passionné comme lui d'aventures coloniales et lui raconta son aventure, "les serpents, les scorpions, les chimpanzés, les comas, les coliques, les menaces de mort et les empoisonnements, la beauté hallucinante du pays, le monde mystérieux des Peuls.". Il demanda au Ministère de soutenir ses traités avec les Peuls et rencontra Ferdinand de Lesseps. Alexandre Dumas écrivit une communication sur son projet, les salons et les cafés à la mode se passionnèrent pour son aventure et de nombreux journeaux donnèrent un large écho à son voyage. Mais il n'obtint pas le soutien politique de l'Amiral Cloué, Ministre de la Marine et le docteur Bayol semblait s'intéresser lui aussi à ce projet. Aimé Victor Olivier de Sanderval sollicita auprès de Gambetta la création d'un Ministère des colonies et l'envoi d'une mission officielle auprès des Almâmi de Timbo. Il rejeta des propositions de négociation anglaises et donna de nombreuses conférences en France avant d'être décoré par le roi Louis Ier du Portugal qui lui décerna le titre de Vicomte. La mission revint avec une forte ambassade de Timbo mais le docteur Bayol parvint à faire du Fouta-Djallon un protectorat français. Aimé Victor Olivier de Sanderval repartit pour le Fouta-Djallon en décembre 1887 pour concrétiser ses traités. Il obtint des terres à Kahel du roi Tierno et sauva de la décapitation Mangoné Niang dont il fit son premier sujet. Il fit de Fello Dembi sa capitale, de Diongassi son centre économique et de Bourouwal-Dâra son noeud ferroviaire. Il recruta une armée et ordonna le défrichage de la brousse. Sa place à Conakry  lui évitait de gêner ses amis portugais et de tomber sous les intrigues du Ministère de la Marine ; il souhaita esquisser un port et faire un plan de la ville. Il fit frapper la monnaie officielle de son royaume. Mais de retour à Marseille, il apprit que Bayol était devenu gouverneur d'une nouvelle colonie française dont la capitale eé ait Conakry. Il ne fut bientôt plus question au Ministère de lui laisser le Fouta-Djallon. Après la mort de sa femme en 1892, il publia un récit de voyages et retourna au Fouta-Djallon accompagné de son fils Georges. Il rencontra Ballay, le nouveau gouverneur qui ne reconnut aucune valeur à ses traités. L'acquisition par la France du territoire se fit au prix de la décapitation de Bôcar-Biro, le dernier Almâmi. Les rois réunis à Labé  reprochèrent  à Aimé Victor Olivier de Sanderval la traversée de leurs terres par les tirailleurs parce qu'il était blanc. Auprès de Ballay, il défendit l'autonomie du Fouta-Djallon. Mais Ballay voulait dissoudre le pays Peul dans sa colonie et lui interdit d'y retourner. En 1898, Ballay supprima le statut de protectorat et intégra le territoire dans sa colonie, créant des cantons à la place des provinces et cherchant à neutraliser les aristocrates Peuls et Olivier de Sanderval, à qui il demanda de s'en aller. II rentra en France en 1896 et décéda en 1919.

 

Ce roman qui a reçu le prix Renaudot 2008, est riche d'informations et de rebondissements. Il est passionnant malgré quelques longueurs et redites. Il est écrit avec beaucoup d'humour. On y découvre les enjeux et les intrigues politiques, les démarches diplomatiques entreprises par les différents acteurs de la colonisation, l'ambiance des sociétés savantes et des cabinets ministériels à l'époque. Le personnage principal, grandiloquent, est  façonné de préjugés qu'il saura remettre en cause lorsqu'il choisira de devenir un Peul  parmi les Peuls et  de créer des relations d'affaires et d'amitié. Bien que nourries de méfiance réciproque et de distance, ces relations n'en sont pas moins guidées par le soucis de connaitre et de comprendre les habitants de ces contrées éloignées, de s'y fondre et de découvrir dans des conditions sanitaires souvent difficiles, la magie de ce pays et ses paysages éblouissants.

Je remercie Hélène de Lecturissime qui en a fait un livre voyageur.livre voyageur

 

 

Extrait : "Des brumes du songe aux durs cailloux de la réalité, quel chemin ! Lui, Olivier de Sanderval parlait peul, respirait peul, sentait peul, allait et venait en pays peul. Il habitait le Fouta, le Fouta l'habitait, plus exactement. Plus qu'une complicité, une fusion ; plus qu'un lien, une communion mystique ! Oui, quel chemin depuis les jeux de marelle et les culottes courtes, depuis les limbes si ça se trouve ! Une simple intuition au début puis un rêve, puis un projet. Il en était maintenant à l'oeuvre, à la finition de l'oeuvre, les deux ou trois derniers gestes décisifs et bientôt..."

 

Editions du Seuil, 2008, 335 p.

 

defi Afrika Choupynette-copie-1Je participe au défi Afrika organisé par Choupynette

Repost 0
Published by Bénédicte - dans littérature guinéenne
commenter cet article
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 17:13

- " Jourdan, tu te souviens d'Orion-fleur-de-carotte ?

- Je me souviens

- Le champ que tu labourais, le tabac que tu m'as donné ?

- Je me souviens.

- Tu m'as demandé : "N'as tu jamais soigné les lépreux ?"

- Je me souviens comme d'hier. Tu m'as répondu : "non je n'ai jamais soigné les lépreux."

- Tu trainais une grande peine.

- Oui

- Plus de goût.

- Non

- Plus d'amour.

- Non.

- Rien.

- La vieillesse, dit Jourdan.

- Tu te souviens, dit Bobi, de la grande nuit ? Elle fermait la terre sur tous les bords.

- Je me souviens.

Alors je t'ai dit : "Regarde la-haut, Orion-fleur-de-carotte, un petit paquet d'étoiles."

"Et si je t'avais dit "Orion" tout seul, dit Bobi, tu aurais vu les étoiles, pas plus, et, des étoiles, ça n'étaient pas la première fois que tu en voyais, et ça n'avait pas guéri les lépreux cependant. Et si je t'avais dit "fleur de carotte" tout seul, tu aurais vu seulement la fleur de carotte comme tu l'avais vu mille fois sans résultat. Mais je t'ai dit "Orion-fleur-de-carotte", et d'abord tu m'as demandé : "pardon ?" pour que je répète, et je l'ai répété. Alors tu as vu cette fleur de carotte dans le ciel et le ciel a été fleuri.

- Je me souviens, dit Jourdan à voix basse.

- Et tu étais déjà un peu guéri, dis la vérité.

- Oui dis Jourdan.

Bobi laissa le silence s'allonger. Il voulait voir. Tout le monde écoutait. Personne n'avait envie de parler.

"De cet Orion-fleur -de-carotte, dit Bobi, je suis le propriétaire. Si je ne le dis pas personne ne voit ; si je le dis, tout le monde voit. Si je ne le dis pas, je le garde. Si je le dis, je le donne. Qu'est-ce qui vaut mieux ?"

Jourdan regarda droit devant lui sans répondre.

Le monde se trompe, dit Bobi. Vous croyez que c'est ce que vous gardez qui vous fait riche. On vous l'a dit. Moi, je vous dit que c'est ce que vous donnez qui vous fait riche. Qu'est-ce que j'ai moi, regardez-moi."

Il se dressa. Il se fit voir. Il n'avait rien. Rien que son maillot et, dessous, sa peau. Il releva ses grands bras, agita ses longues mains vides. Rien. Rien que ses bras et ses mains.

Vous n'avez pas d'autre grange que  cette grange -là, dit il en frappant sa poitrine. Tout ce que vous avez entassé hors de votre coeur est perdu."

 

Jean Giono, Que ma joie demeure,  Grasset, 1935

 

le jeudi c'est citation

Une idée originale de Chiffonnette

Repost 0
Published by Bénédicte - dans citations
commenter cet article
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 13:01

Au cours du premier trimestre, j'ai lu

La ballade de Lila K - Blandine Le Callet

Le voyage dans le passé - Stefan Zweig

Jane Eyre - Charlotte Brontë

Les dessous de table - Nicole Versailles

La princesse de Clèves - Mme de la Fayette

Aliocha - Henri Troyat

Passage des larmes - Abdourahman A. Waberi

Verdun 21 février 1916-18 décembre 1916 - Reynald Seycher, Guy Lehideux, Jean-Claude Cassini

Amkoullel, l'enfant peul - Amadou Hampâté Bâ

 

Un bilan modeste donc que je devrais peut-être préparer avec davantage d'objectifs en début de mois.

 

Je me suis inscrite à plusieurs challenges. J'ai commencé à participer aux challenges littérature belge, les demoiselles de lettres, God save the livre, une année en Russie, et au défi Afrika

 

Je me suis aussi inscrite à deux rendez-vous réguliers, le jeudi c'est citation et les dimanches poétique.

 

Merci à tous ceux et celles qui ont consulté et enrichi ce blog de leurs commentaires.

Repost 0
Published by Bénédicte
commenter cet article
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 10:35

En Argot

les hommes appellent les oreilles

              des feuilles

c'est dire comme ils sentent que

les arbres connaissent la musique

Mais la langue verte des arbres

est un argot bien plus ancien

     Qui peut savoir ce qu'ils disent

     lorsqu'ils parlent des humains

 

Les arbres parlent arbre

comme les enfants parlent enfant

 

Quand un enfant

                   de femme et d'homme

adresse la parole à un arbre

                    l'arbre répond

                    l'enfant l'entend

Plus tard

       l'enfant parle arboriculture

    avec ses maîtres et ses parents

 

Il n'entend plus la voix des arbres

                              il n'entend plus

             leur chanson dans le vent

Pourtant

                  parfois une petite fille

              pousse un cri de détresse

                                  dans un square

                                de ciment armé

                                  d'herbe morne

                            et de terre souillée

 

Est-ce...oh...est-ce

      la tristesse d'être abandonnée

             qui me fait crier au secours

ou la crainte que vous m'oubliiez

                      arbres de ma jeunesse

             ma jeunesse pour de vrai

 

Dans l'oasis du souvenir

             une source vient de jaillir

       Est-ce pour me faire pleurer

 

j'étais si heureuse dans la foule

            la foule verte de la forêt

avec la peur de me perdre

et la crainte de me retrouver

 

 

N'oubliez pas votre petite amie

           arbres de ma forêt

 

Jacques Prévert, Arbres          

 

Une idée originale de Celsmoon

La liste des participants est tenue par Bookworm

Repost 0
Published by Bénédicte - dans poésie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Bénédicte
  • Le blog de Bénédicte
  • : Principalement des lectures, de la littérature, des poèmes mais aussi des recettes testées en famille, des récits de voyages, des visites de musées, des spectacles...
  • Contact

Des liens utiles

babelio.GIF

partage-lecture.png

logobob01.jpg

Dicoblog.gif

ulike-logo.jpg

07 chronique de la rentree litteraire

logo livraddict

 

Recherche

Prochainement

tolstoi.gif

Les challenges

AnneeRussie2011

Une année en Russie - édition 2011

 

challenge-Jules-Verne

Challenge Jules Verne

juste2

Challenge juste pour lire

demois10

Les demoiselles de Lettres

defi_Afrika_Choupynette-copie-1.jpg

Le défi Afrika

Matildacopie1-copie-1

Le Matilda's contest

Challenge-anglais

God save the livre

Defi-Emile-Zola

On a une relation comme ça Emile Zola et moi

le-jeudi-c-est-citation.gif

Le jeudi c'est citation organisé par Chiffonnette

objectif-pal.jpg

objectif PAL le retour organisé par Antigone

challenge litterature belge

Le challenge belge organisé par Réka

logo-enluminure--copie-2.jpg

Le challenge Biographie organisé par Alinéa

Visiteurs

Locations of visitors to this page

Wikio - Top des blogs - Multithématique