Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 13:05

romans et nouvelles IRachel contre Dieu, Le chandelier enterré et Les deux jumelles sont extraites du recueil Romans et nouvelles publié au livre de poche dans la collection la pochothèque qui comprend aussi Conte crépusculaire, Brûlant secret, La peur, Amok, La femme et le paysage, La nuit fantastique, Lettre d'une inconnue, La ruelle au clair de lune, Vingt quatre heures de la vie d'une femme, La confusion des sentiments, La collection invisible, Leporella, Le bouquiniste Mendel, Révélation inattendue d'un métier, Virata, La pitié dangereuse et Le joueur d'échecs.

Rachel contre Dieu. Légende.


En quelques mots
La première version de ce récit a paru en 1927. L'action se déroule entre la terre et les cieux, devant l'assemblée des anges, des archanges et des âmes des morts, au dessus de Jérusalem, avant la diaspora. La colère de Dieu s'abat sur le peuple de Jérusalem, faisant trembler la terre et les cieux et réveillant les morts, jusqu'à ce que Rachel, l'aïeule d'Israël, apparaisse suppliant Dieu de l'écouter. Par la force de sa parole, elle s'oppose aux desseins de Dieu. Elle raconte l'épreuve  que son père jadis lui avait imposée avant de la trahir et de l'obliger à renoncer à Jacob, son prétendant,  au nom de Dieu. Elle  témoigne de sa miséricorde et demande à Dieu de montrer sa pitié.


Ce que j'en ai pensé

L'histoire cruelle des relations familiales de Rachel et de son abnégation confèrent à ce personnage biblique une force phénoménale. L'auteur nous laisse ici imaginer l'intensité des sentiments de Rachel, de sa colère en particulier, à l'image de la force que Dieu manifeste en cet instant.

Le chandelier enterré. Légende.


En quelques mots

Le chandelier enterré est une légende  édifiante, composée en 1934, qui a paru pour la première fois en 1936. Elle est construite autour de deux personnages principaux exceptionnels, le Rabbi Eliezer et l'Eprouvé Benjamin Marnefesch, chargé de faire rendre à la communauté juive la Menorah, le chandelier à sept branches, qui lui a été ravie ce qui oblige le peuple juif à la suivre dans son exil pour mieux la protéger, réveillant la solidarité et l'unité des juifs dispersés dans le monde. Cette légende décrit le desespoir de tout un peuple contraint à l'exil, la permanence de l'oppression, de l'injustice faite aux juifs et la détermination de ce peuple.
En juin 455, les Vandales pillent Rome et emportent avec eux le chandelier de Moïse, qui avait appartenu au temple de Schelomo avant d'être ramené par Titus de Jeruscholajim. Le sage Rabbi Eliezer commande à tous les hommes de plus de 70 ans d'accompagner le chandelier et emmène avec lui Benjamin, un jeune enfant de sept ans afin qu'il témoigne plus tard de l'usage de l'objet saint. Pendant le trajet il raconte à l'enfant l'histoire et le périple de ce chandelier. Arrivé au port et, n'écoutant que son coeur, Benjamin tente de récupérer l'objet saint perché sur le dos d'un esclave et se blesse durablement au bras, avant que le gallion prenne le large. Des années plus tard, à 87 ans, lors de l'effondrement de l'empire des Goths, il se rend à Byzance pour tenter de délivrer la Menorah et se présente devant l'empereur Justinien qui ordonne de ramener l'objet à Jerusalem et de le placer sous l'autel de l'église construite par Théodora afin de témoigner de la supériorité de sa croyance. Profondément déçu, Benjamin aspire au repos éternel, lorsque l'orfèvre Zaccharie est autorisé à réaliser une copie parfaite du chandelier. Indifférent au caractère sacré de cet objet, le trésorier choisit par hasard la copie pour l'empereur. Benjamin décide de transporter le chandelier dans un cercueil jusquà Jerusalem et l'enterre dans un endroit connu de lui seul avant de mourir dans un champ.


Ce que j'en ai pensé

J'ai particulièrement aimé cette légende édifiante, qui est un vrai  récit d'aventures. L'auteur nous tient en haleine dans le récit de toutes ces pérégrinations donnant une description vivante et trés réaliste des rites protoclaires et religieux de l'époque romaine.

Les deux jumelles. Conte drolatique.


En quelques mots

Ce conte a paru en 1936. C'est un récit enchassé ayant pour cadre une ville du midi aquitain. Le narrateur découvre un édifice surmonté de deux tours, la maison des soeurs. Il lie conversation avec un homme attablé à la terrasse d'un café pour en savoir davantage sur cet édifice. Il apprend qu'à l'époque du roi Théodose, un lombard nommé Hérilunt s'était épris d'une belle marchande qu'il avait épousé sur le champ avant de mourir révolté et ruiné. Sa femme avait accouché de deux jumelles, Hélène et Sophie aussi semblables physiquement que différentes de caractère, l'une devenant courtisane et l'autre un exemple de vertu féminine jusqu'à ce que par orgueil, Sophie mette à l'épreuve sa dévotion. Elle s'était substituée à Hélène pour recevoir son bel amant et avait fini par prendre le chemin de sa soeur. Puis, se repentant l'une et l'autre, à l'aube de la vieillesse, elles avait fait  don de toutes les richesses accumulées. Un hospice avait été construit avec deux tours dentelées, en mémoire des deux soeurs.

 

Ce que j'en pense

A première vue, ce conte semble moins intéressant que les autres écrits de Zweig. Beaucoup plus court aussi, il aurait été écrit pour échapper à l'horreur de la guerre. En matière de moeurs, ce texte fait explicitement référence à l'empereur Théodose Ier, fils du général romain Théodose l'Ancien, élevé par l'empereur Gratien à la dignité d'Auguste en 379. Pour  stabiliser les frontières, d'abord au Nord avec les Goths puis celle de l'Est avec les Perses, Théodose Ier avait enrolé des barbares dans l’armée romaine, en leur laissant une organisation autonome. En Gaule, il avait du  affronter Maxime  qui usurpait le titre d'empereur après avoir défait Gratien. Maxime s’était emparé de toute la préfecture des Gaules. Il fut vaincu en 388. Voulant mettre fin aux mœurs qui avaient jusqu'alors prévalu dans le monde antique, et imposer la morale ascétique préconisée par les chrétiens les plus radicaux, Théodose Ier publia une loi qui punissait de mort les homosexuels.

Editeur Livre de poche, collection La Pochothèque, 1991, 1191 p.

Logo-Zweig-petitJe participe au challenge ich Liebe Zweig organisé par Karine et Caroline

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Oceane 13/03/2010 22:12


merci de ta visite


alain 13/03/2010 17:44


J'ai beaucoup de choses à lire encore de cet auteur magnifique


Bénédicte 13/03/2010 18:04


en ce qui me concerne après romans et nouvelles, je vais aborder d'autres lectures en attente avant de revenir à ses biographies (je viens d'acheter les grandes vies) puis au livre de Laurent
Seksik Les derniers jours de Zweig Bonne soirée


liliba 13/03/2010 17:42


J'adore Zweig ! Mais comme je les ai déjà tous lus, même si c'était il y a longtemps, je ne me suis pas inscrite pour ce challenge. Et en plus, je rate tous les challenges, parce que j'ai tendance
à un peu me ... disperser !


Bénédicte 13/03/2010 17:58


on me fait part dans mes commentaire de la publication récente de Soupçon légitime que je n'ai pas encore lu non plus Peut-être serait-ce là l'occasion pour toi de renouer avec cet auteur de génie


Wictoria 13/03/2010 10:04


Bonjour Bénedicte, je suis heureuse d'arriver ici sur un billet de Zweig, MON auteur depuis si longtemps, même si je n'ai pas 'tout' lu, j'en sais assez de lui pour croire qu'il fait partie de moi
et de mes pensées.
Cordialement


Bénédicte 13/03/2010 11:22


qul plaisir de partager les mêmes impressions que toi sur cet auteur que j'aime vraiment beaucoup J'apprécie aussi ses descriptions très visuelles des scènes qu'il décrit et qui ont donné lieu à
tant d'adaptations cinématographiques Bonne journée à toi et à bientôt


BelleSahi 13/03/2010 08:52


J'ai quasiment tout lu de Zweig. C'est un auteur que j'aime beaucoup. Une belle écriture. Les mots pour dire les émotions au plus intime. Oui c'est un auteur incontournable.


Bénédicte 13/03/2010 11:20


je partage tout à fait ton avis sur cet auteur que j'ai lu tardivement mais avec un immense plaisir


Présentation

  • : Le blog de Bénédicte
  • Le blog de Bénédicte
  • : Principalement des lectures, de la littérature, des poèmes mais aussi des recettes testées en famille, des récits de voyages, des visites de musées, des spectacles...
  • Contact

Des liens utiles

babelio.GIF

partage-lecture.png

logobob01.jpg

Dicoblog.gif

ulike-logo.jpg

07 chronique de la rentree litteraire

logo livraddict

 

Recherche

Prochainement

tolstoi.gif

Les challenges

AnneeRussie2011

Une année en Russie - édition 2011

 

challenge-Jules-Verne

Challenge Jules Verne

juste2

Challenge juste pour lire

demois10

Les demoiselles de Lettres

defi_Afrika_Choupynette-copie-1.jpg

Le défi Afrika

Matildacopie1-copie-1

Le Matilda's contest

Challenge-anglais

God save the livre

Defi-Emile-Zola

On a une relation comme ça Emile Zola et moi

le-jeudi-c-est-citation.gif

Le jeudi c'est citation organisé par Chiffonnette

objectif-pal.jpg

objectif PAL le retour organisé par Antigone

challenge litterature belge

Le challenge belge organisé par Réka

logo-enluminure--copie-2.jpg

Le challenge Biographie organisé par Alinéa

Visiteurs

Locations of visitors to this page

Wikio - Top des blogs - Multithématique