Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 août 2011 7 14 /08 /août /2011 19:08

proust-contre-la-decheance.jpgRésumé de l'éditeur

"Cet essai sur Proust fut dicté l'hiver 1940-1941 dans un froid réfectoire de notre camp de prisonniers à Griazowietz, en URSS. Le manque de précision, le subjectivisme de ces pages s'explique en partie par le fait que je ne possédais aucune bibliothèque, aucun livre concernant mon thème. Ce n'est pas un essai littéraire dans le vrai sens du mot, plutôt des souvenirs sur une oeuvre à laquelle je devais beaucoup et que je n'étais pas sûr de revoir encore dans ma vie.

Dans une petite salle bondée, chacun de nous parlait de ce dont il se souvenait le mieux. Je vois encore mes camarades entassés sous les portraits de Marx, Engels et Lénine. Je pensais alors avec émotion à Proust, dans sa chambre surchauffée, aux murs de liège, qui serait bien étonné et touché peut-être de savoir que vingt ans après sa mort des prisonniers polonais, après une journée entière passée dans la neige et le froid, écoutaient avec un intérêt intense l'histoire de la duchesse de Guermantes, la mort de Bergotte et tout ce dont je pouvais me souvenir de ce monde de découvertes psychologiques précieuses et de beauté littéraire."

Joseph Czapski (extrait de l'introduction, 1944)

 

Né à Prague en 1896, Joseph Czapski passa son enfance en Biélorussie. Il étudia le droit à Saint-Pétersbourg puis la peinture aux Beaux-Arts de Cracovie. Czapski fut parmi les rares officiers de l'armée polonaise qui échappèrent au massacre de Katyn en 1940. Son livre Souvenirs de Starobielsk retrace ses efforts pour faire connaître la vérité à propos de ce crime. Comme peintre, Czapski fut le principal animateur du mouvement kapiste, pendant son séjour à Paris (1924-1933). Après la guerre, il vécut en exil à Maisons-Laffitte, où il collabora au mensuel polonais Kultura. Il y est mort en 1993.

 

En quelques mots

il s'agit du texte des conférences sur Marcel Proust, données par le peintre Josepk Czapski en 1940-1941 pour ses codétenus du camp soviétique de Crazovietz. Il sont entassés là, dans un ancien couvent , 79  prisonniers déportés comme lui de Starobielzk. Ils tentent de reprendre un certain travail intellectuel pour "surmonter leur abattement" et ils évoquent ensemble, à l'occasion de conférences autorisées mais contrôlées par les autorités, l'histoire du livre, de l'Angleterre, des migrations des peuples, de l'architecture, l'alpinisme, la peinture française et polonaise, la littérature française.

 

En l'absence de livres et de documents, l'auteur évoque des souvenirs sur l'oeuvre de Proust qu'il a découvert en 1924 et 1925 et dont il a lu l'oeuvre entière, créee entre 1904 et 1923. Josepk Czapski est alors malade du typhus et passe sa convalescence à Londres. Il restitue dans ce livre les mouvements artistiques et littéraires en France, le mouvement anti-naturaliste, l'impressionisme, le goût pour les primitifs italiens, le wagnérisme, la révélation de Debussy, l'apogée de Sarah Bernardt, les ballets russes de Diaghilev, le naturalisme de Degas et bientôt en 1907, le cubisme. 

 

Il resitue l'oeuvre de Proust qui, dans ce mouvement,  parait déroutant et il fait apparaître la transposition de la vie de Proust dans son oeuvre. Josepk Czapski choisit des scènes fixées dans sa mémoire. Proust cultivait la bonne forme dans le moindre détail, l'auteur parle même de "naturalisme par microscope", et avait une connaissance interne du monde aristocratique et du snobisme dans toutes ses formes. Il montre combien la sensibilité décalée de Proust, son admirable lucidité et sa minutiosité a apporté au développement d'un monde d'idées. Il lie Proust avec les idées de Pascal, bafouant tous les sens. L'oeuvre de Proust contient des milliers de pages vouées au contraire à leur étude, lui qui ne désire que jouir dans la vie des joies de l'amour et dont l'oeuvre est dépourvue de toute recherche d'absolu. Il dépeint les derniers jours de la vie de Proust à travers le personnage de Bergotte dans Albertine et Albertine disparue.

 

Je n'ai pas encore lu Proust et j'ai trouvé que ce livre était une bonne entrée en matière. Le texte est court, des pages du manuscrit des conférences y figurent. Les souvenirs de l'auteur sont précis, le texte de ces conférences est riche et founi malgré les conditions dans lesquelles elles ont été données. Ce contexte participe à l'émotion que l'on ressent à la lecture du texte  et de son introduction par l'auteur qui remercie ses amis en ces termes : "C'est à eux que j'ai dicté cet essai dans notre froide et puante salle à manger du camp de Griazowietz. La joie de participer à un effort intellectuel qui nous donnait une preuve que nous sommes encore capables de penser et de réagir à des choses de l'esprit n'ayant rien de commun avec notre réalité d'alors, nous colorait en rose ces heures passées dans la grande salle à manger de l'ex-couvent, cette étrange école buissonnière où nous revivions un monde qui nous semblait alors perdu pour nous pour toujours."

 

Je remercie Keisha qui en a fait un livre voyageur et qui m'a permis de conserver ce livre au delà des délais habituels de restitution. livre voyageur

 

Les éditions Noir et Blanc, 93 p., 2011

 

 

Pour connaître la peinture de Josepk Czapski c'est ici

Partager cet article

Repost 0
Published by Bénédicte - dans littérature polonaise
commenter cet article

commentaires

Alex-Mot-à-Mots 19/08/2011 09:54


Une très beau livre, écrit dans des conditions particulières.


Géraldine 17/08/2011 14:15


Pas tout à fait le style de livre pour lequel je frissonne !


Bénédicte 17/08/2011 15:25



le contexte d'écriture de ce livre est touchant, la qualité des conférences n'en ai que plus remarquable. Je n'ai pas lu Proust mais ce livre m'y engage Par ailleus, j'ai découvert un peintre que
je ne connaissais pas. Bonne journée Géraldine



Aifelle 17/08/2011 13:41


Non, j'ai fait le plein au début de l'année et je m'étais bien promis de ne pas en rajouter. Et l'an prochain, j'envisage zéro challenge, mais je ne sais pas si je vais résister à ce qui va
forcément venir ...


Bénédicte 17/08/2011 15:23



c'est dommage Aifelle, je te regretterai car tes articles sont de qualité et j'aime bien m'y attarder. Mais on ne peut pas se lancer tous azimuts Aussi je continuerai à te rendre visite comme je
le faisias régulièrement car nous partageons souvent le mêmes lectures. A bientôt Bonne journée



Aifelle 16/08/2011 13:57


J'ai été complètement bluffée par ce que cet homme est capable de restituer de l'univers de Proust alors qu'il n'a rien à sa disposition pour le faire. C'est passionnant et donne envie de lire
enfin "la recherche". J'ai d'ailleurs acheté le premier volume.


Bénédicte 16/08/2011 14:27



Quel courage Je ne parviens pas encore à m'organiser pour le faire et je ne vois pas le bout de mes lectures en cours Mais je suivrai j'espère prochainement ton exemple Bonne journée Aifelle Tu
ne t'es pas laissée tenter par le challenge Histoire ?



keisha 15/08/2011 07:15


Intéressant d'avoir l'avis d'une non lectrice de Proust (mais j'espère bien que tu vas t'y mettre! ^_^)Ce qui est fascinant c'est la mémoire du texte qu'avait Czapski


Bénédicte 15/08/2011 07:33



Bonjour Keisha


Oui j'y compte bien mais avant je voudrais lire Balzac et Zola. La lecture de ce livre me conforte Bonne journée


PS As tu reçu mes mails ? Denis serait intéressé par le voyage du livre



Présentation

  • : Le blog de Bénédicte
  • Le blog de Bénédicte
  • : Principalement des lectures, de la littérature, des poèmes mais aussi des recettes testées en famille, des récits de voyages, des visites de musées, des spectacles...
  • Contact

Des liens utiles

babelio.GIF

partage-lecture.png

logobob01.jpg

Dicoblog.gif

ulike-logo.jpg

07 chronique de la rentree litteraire

logo livraddict

 

Recherche

Prochainement

tolstoi.gif

Les challenges

AnneeRussie2011

Une année en Russie - édition 2011

 

challenge-Jules-Verne

Challenge Jules Verne

juste2

Challenge juste pour lire

demois10

Les demoiselles de Lettres

defi_Afrika_Choupynette-copie-1.jpg

Le défi Afrika

Matildacopie1-copie-1

Le Matilda's contest

Challenge-anglais

God save the livre

Defi-Emile-Zola

On a une relation comme ça Emile Zola et moi

le-jeudi-c-est-citation.gif

Le jeudi c'est citation organisé par Chiffonnette

objectif-pal.jpg

objectif PAL le retour organisé par Antigone

challenge litterature belge

Le challenge belge organisé par Réka

logo-enluminure--copie-2.jpg

Le challenge Biographie organisé par Alinéa

Visiteurs

Locations of visitors to this page

Wikio - Top des blogs - Multithématique