Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 09:08

la-carte-et-le-territoire.jpgRésumé de l'éditeur

Si Jed Martin, le personnage principal de ce roman, devait vous en raconter l'histoire, il commencerait peut-être par vous parler d'une panne de chauffe-eau, un certain 15 décembre. Ou de son père, architecte connu et engagé, avec qui il passa seul de nombreux réveillons de Noël. Il évoquerait certainement Olga, une très jolie Russe rencontrée au début de sa carrière, lors d'une première exposition de son travail photographique à partir des cartes routières Michelin. C'était avant que le succès mondial n'arrive avec la série des "métiers", ces portraits de personnalités de tous milieux (dont l'écrivain Michel Houellebecq), saisis dans l'exercice de leur profession. Il devrait dire aussi comment il aida le commissaire Jasselin à élucider une atroce affaire criminelle, dont la terrifiante mise en scène marqua durablement les équipes de police. Sur la fin de sa vie il accédera à une certaine sérénité, et n'émettra plus que des murmures.

L'art, l'argent, l'amour, le rapport au père, la mort et le travail, la France devenue un paradis touristique sont quelques-uns des thèmes de ce roman résolument classique et ouvertement moderne.

 

En quelques mots

Jed Martin est un artiste peintre. Il vit à Paris dans un atelier dont le chauffe-eau tombe régulièrement en panne et passe comme chaque année le réveillon de Noël avec son père à la cité des cigales au Raincy. Un an plus tard, son père, malade, s'installe dans une maison de retraite à Boulogne. Jed Martin prépare un catalogue et envisage de solliciter les talents de Michel Houellebecq pour en écrire le texte. Il est en train de peindre "Damien Hirst et Jeff Koons se partagent le marché de l'art" mais il est insatisfait de son tableau qu'il finit par détruire.

Le personnage de Jed Martin est assez bien campé. C'est un artiste solitaire. Jed a commencé à peindre très jeune. Enfant, il dessinait des fleurs. Jean-Pierre Martin, son père, était veuf et l'avait élevé seul. PDG d'une entreprise de construction spécialisée dans la réalisation de stations balnéaires, il avait gagné beaucoup d'argent. Le père de son père avait été photographe. Anne, sa mère était issue d'une famille de la petite bourgeoisie juive et s'était suicidée alors que Jed avait sept ans. Jed était entré en pension au collège de Rumilly dans l'Oise, tenu par des jésuites, puis il avait présenté un dossier photo pour son entrée aux Beaux-Arts. Il s'était lancé dans la photographie d'objets puis dans celle de cartes routières.

C'est un personnage sans enthousiasme ni émotion comme le dit très bien Yspaddaden. Celles qu'il ressent méritent d'être soulignées. Il rencontre Olga Shermoyova travaillant au service communication chez Michelin dont il devient l'amant et qui organise sa première exposition. Il recueille les avis élogieux des critiques dans la presse mais Michelin qui souhaite augmenter sa présence en Russie, propose à Olga de s'y installer et Jed met fin à cette série d'oeuvres. Après plusieurs semaines, Franz Teller, galeriste, propose à Jed d'exposer ses tableaux quelles qu'ils soient. Jed se remet alors à la peinture et choisit de peindre des professions. Il commence par des métiers sinistrés (boucher chevalin, gérant de bar tabac). Il peint quarante-deux professions type pendant sept ans puis, en moins de dix-huit mois, une série de compositions d'entreprises visant à donner une image du fonctionnement de l'économie.

L'histoire qui est une succession d'allers retours dans le passé et le futur, nous ramène à ce fameux soir du 25 décembre. Jed sollicite les services de Houellebecq installé en Irlande et lui demande de participer au catalogue de sa future exposition. Il demande à Begbeider qu'il avait rencontré par l'intermédiaire d'Olga, d'intercéder en sa faveur auprès de l'écrivain. Jed se rend en Irlande chez Houellebecq et lui présente ses travaux. Il obtient son accord et décide de faire son portrait. Il retourne sur place quelques jours plus tard pour prendre des photos de l'écrivain. Le vernissage est un véritable succès auprès des plus grosses fortunes mondiales et ses tableaux se vendent à des prix exorbitants.

Le rapport au père est décrit tout au long du roman, ce qui permet de mettre son oeuvre en perspective. A l'occasion du réveillon, il l'invite chez lui, ils parlent de sa mère et de la vocation d'architecte de son père et des penseurs qui l'ont influencé dans son travail. Les rapports sont tendres et fidèles même si la communication n'est pas toujours facile. Jed revoit Olga lors d'une soirée réunissant toutes les stars de la télévision française et rapporte son portrait à Houellebecq dans sa maison du Loiret.

La troisième partie du livre est une enquête policière sur le meurtre de Houellebecq assassiné à son domicile dans d'atroces conditions. L'auteur imagine son propre enterrement, au cimetière Montparnasse et Jed aide le commissaire Jasselin à résoudre l'affaire.

Houellebecq se met lui-même en scène dans ce roman. C'est probablement l'aspect le plus original du livre. Il dresse un portrait particulier, à la fois flatteur et dégradé. Les évènements du roman s'inscrivent dans une réalité tout autant concrète que fictive. Il présente des personnages réels, choisis parmi les plus médiatiques (Frédéric Beigbeder, Jean-Pierre Pernault, Julien Lepers) et leur invente une histoire. Il opère des renvois dans le passé puis dans le futur et crée des repères différents. La carte et le territoire reflète l'image d'un cheminement d'artiste. C'est une réflexion sur les objets et la fonction de l'art, un témoignage  intéressant sur les relations entre artistes d'une part et entre disciplines artistiques d'autre part. C'est aussi une réflexion sur notre société et son évolution. J'ai apprécié le style de l'auteur que je ne connaissais pas. Je l'ai trouvé fluide et efficace, sobre et sincère, à la fois libre et moderne.

Ce roman, l'un des titres de la rentrée littéraire 2010, a reçu le Prix Goncourt. Je remercie Rémi de Price Minister qui me l'a fait parvenir.

 

Editions Flammarion, 2010, 450 p.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Bénédicte - dans Littérature française
commenter cet article

commentaires

Noukette 09/11/2010 00:09


Cette mise en scène de l'auteur m'a vraiment agacée... Une lecture qui m'a laissée sur le bas-côté, dommage...! Oups, il a eu le Goncourt ! ;-)


Bénédicte 13/11/2010 13:20



J'ai lu ton avis que j'ai trouvé très sévère. Je ne connaissais pas l'auteur mais j'avoue avoir bien apprécié ce roman



Lystig 08/11/2010 12:06


par le même partenariat, j'ai découvert cet auteur... et je m'attendais à pire/trash.


Bénédicte 13/11/2010 13:25



je ne le connaissais pas avant cette lecture Je vais aller lire ton billet



akialam 19/10/2010 11:12


En train de le lire ! pour l'instant, il me plaît beaucoup, notamment car il est extrêmement fluide


Bénédicte 19/10/2010 11:18



tout à fait et il aborde des thèmes que j'ai trouvés intéressants



Ys 15/10/2010 12:11


Un peu de temps a passé depuis ma lecture et je sens que je vais oublier ce livre très vite... à l'inverse de "La possibilité d'une île" lu il y a cinq ans et encore très présent à mon esprit.


Bénédicte 15/10/2010 22:46



je ne l'ai pas lu



Titine 15/10/2010 10:29


Ton article est très détaillé et intéressant mais je crois que je vais une nouvelle fois passer mon tour ! J'ai lu les premiers livres de Houllebecq, j'ai aimé le premier mais après je me suis
ennuyée. Depuis je ne retrouve pas l'envie de le relire !


Bénédicte 15/10/2010 10:48



c'est dur pour l'auteur qui subit le contre coup des critiques précédentes. on verra bien ce que nous réserve le Goncourt



Présentation

  • : Le blog de Bénédicte
  • Le blog de Bénédicte
  • : Principalement des lectures, de la littérature, des poèmes mais aussi des recettes testées en famille, des récits de voyages, des visites de musées, des spectacles...
  • Contact

Des liens utiles

babelio.GIF

partage-lecture.png

logobob01.jpg

Dicoblog.gif

ulike-logo.jpg

07 chronique de la rentree litteraire

logo livraddict

 

Recherche

Prochainement

tolstoi.gif

Les challenges

AnneeRussie2011

Une année en Russie - édition 2011

 

challenge-Jules-Verne

Challenge Jules Verne

juste2

Challenge juste pour lire

demois10

Les demoiselles de Lettres

defi_Afrika_Choupynette-copie-1.jpg

Le défi Afrika

Matildacopie1-copie-1

Le Matilda's contest

Challenge-anglais

God save the livre

Defi-Emile-Zola

On a une relation comme ça Emile Zola et moi

le-jeudi-c-est-citation.gif

Le jeudi c'est citation organisé par Chiffonnette

objectif-pal.jpg

objectif PAL le retour organisé par Antigone

challenge litterature belge

Le challenge belge organisé par Réka

logo-enluminure--copie-2.jpg

Le challenge Biographie organisé par Alinéa

Visiteurs

Locations of visitors to this page

Wikio - Top des blogs - Multithématique