Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 18:31

La-ballade-de-Lila-K.jpgRésumé de l'éditeur

La ballade de Lila K, c’est d’abord une voix : celle d’une jeune femme sensible et caustique, fragile et volontaire, qui raconte son histoire depuis le jour où des hommes en noir l’ont brutalement arrachée à sa mère, et conduite dans un Centre, mi-pensionnat mi-prison, où on l’a prise en charge.

Surdouée, asociale, polytraumatisée, Lila a tout oublié de sa vie antérieure. Elle n’a qu’une obsession : retrouver sa mère, et sa mémoire perdue.

Commence alors pour elle un chaotique apprentissage, au sein d’un univers étrangement décalé, où la sécurité semble désormais totalement assurée, mais où les livres n’ont plus droit de cité.

Au cours d’une enquête qui la mènera en marge de la légalité, Lila découvrira peu à peu son passé, et apprendra enfin ce qu’est devenue sa mère. Sa trajectoire croisera celle de nombreux personnages, parmi lesquels un maître érudit et provocateur, un éducateur aussi conventionnel que dévoué, une violoncelliste neurasthénique en mal d’enfant, une concierge vipérine, un jeune homme défiguré, un mystérieux bibliophile, un chat multicolore…

Roman d’initiation où le suspense se mêle à une troublante histoire d’amour, La ballade de Lila K est aussi un livre qui s’interroge sur les évolutions et possibles dérives de notre société.

 

En quelques mots

Lila est séparée de sa mère par des hommes en noir et envoyée dans un centre où elle est prise en charge et rééduquée, attachée puis nourrie au moyen d'une sonde, opérée, promenée dans un fauteuil roulant dans une grande cour survolée par des hélicoptères, mise sous calmant, massée malgré le dégoût qu'elle ressent au moindre contact. Elle  réapprend à marcher et à parler. Peu à peu, sa vie reprend cohérence. Elle entreprend de dormir sous son lit  pour retrouver ses sensations malgré les caméras qui la surveillent nuit et jour. Ses difficultés avérées de socialisation lui valent un régime spécial de cours particuliers. Lila est surdouée, asociale et polytraumatisée. M. Kaufmann, le thérapeute, la prend sous son aile. Il est joueur de violoncelle, gai, imprévisible et polyglotte et elle a avec lui des relations épanouissantes. A neuf ans, elle apprend des poèmes pour améliorer son expression. A la demande de la Commission qui porte un regard sur ses activités, M. Kaufmann lui impose des promenades le long d'un mur jouxtant la cour principale puis la présence de Fernand pour qu'elle cotoie d'autres personnes. Dans ce monde où les grammabook ont remplacé les livres papiers, elle découvre  grâce à lui des livres, des contes, des romans, des albums illustrés, des essais d'histoire et de sociologie, des poèmes en latin, un traité d'architecture. M. Kaufmann est finalement démis de ses fonctions par les membres de la Commission et par le Grand Conseil. Soupçonné de trafic de drogue et d'activités subversives, on l'accuse de falsifier les comptes et de détourner des sommes colossales. Placé en résidence surveillée, il décède d'une crise cardiaque non sans lui avoir offert, avant de partir une boussole, une écharpe et un dictionnaire qu'elle gardera précieusement.

Lila ne sait rien de sa mère est cela est intenable. Elle a appris par M. Kaufmann qui avait promis de l'aider dans sa quête, qu'elle a été déchue de ses droits maternels quelques semaines après son arrivée dans le Centre.

Fernand est désigné comme son nouveau tuteur. Il l'emmène déjeuner chez lui avec sa femme, ancienne pensionnaire du Centre et élève de M. Kaufmann. Elle se rend chez eux toutes les semaines et dépasse sa peur du trajet. Chez Lucienne et Fernand, elle se souvient du pâté pour chat que lui donnait sa mère. Elle en vole plusieurs boîtes qu'elle mange en cachette sous son lit. Lucienne attend un enfant. A l'annonce d'une atrophie des membres supérieurs du foetus, porteur du gène de la maladie d'Huntington non prise en charge par l'assurance, elle est sommée d'interrompre sa grossesse et elle se réfugie chez le docteur Vesalius, médecin, philanthrope, proxénète, producteur de spectacles et directeur de cirque, ami des monstres et des disgraciés. Elle accouche au siège de sa Fondation et demande le divorce.

Lila s'applique à devenir une fille normale. Elle met de son côté toutes les chances de sortir du Centre à sa majorité. Elle apprend à se tenir, à se coiffer, à chatier son langage, à imiter les autres en visionnant des films et des documentaires pour faire illusion en toutes circonstances et réussir l'examen d'aptitude. Son seul but est de retrouver sa mère. Elle découvre un message codé dans la couverture du dictionnaire que lui avait offert M. Kaufmann et le déchiffre peu à peu. En 2107, elle passe brillament l'examen de fin d'études et réussit les tests d'aptitude. Elle bénéficie d'un emploi réservé à la Grande Bibliothèque bien au dessous de ses capacités, en qualité de technicienne en numérisation des documents papiers et choisit au hasard son nom de famille en ouvrant le dictionnaire à la lettre K. Elle consulte son dossier sur lequel le nom de sa mère a été soigneusement caché et emménage dans un studio dans l'immeuble de Fernand, équipé d'un dispositif d'analyses des urines dont les résultats sont transmis au médecin référent. Placée en période probatoire pendant deux ans, elle est surveillée et évaluée constamment. Elle rencontre Justinien, le magasinier. Dans le moteur de recherche, elle entre les dates de son admission afin de découvrir le nom de sa mère. Avec Justinien, elle évoque la possibilité de sortir des réserves des documents clandestinement. C'est ainsi qu'elle découvre le nom de sa mère Moïra Steiner, jeune zonarde droguée et prostituée. Elle en apprend beaucoup sur son procés et sa condamnation, son incarcération à la Centrale de Chauvigny. Elle fait la connaissance de Milo Templeton, le directeur de la Grande bibliothèque qui découvre les documents clandestins au décés de Justinien mais qui ne dit rien et aide Lila en choisissant pour elle des documents se rapportant au quartier de la Zone, aux émeutes, au terrorisme, aux opérations de maintien de l'ordre. Lila sillonne la ville  et parvient à approcher la vie des autres en attendant son émancipation prononcée à l'aube de ses vingt ans. Elle se rend alors à la Zone pour approcher la prison et retrouver sa mère. Mais elle est décédée. Elle perd connaissance et se réveille à l'hôpital psychiatrique après avoir avalé un flacon entier d'anxiolytiques. Fernand raconte alors la maltraitance qu'enfant elle a subie, les fractures, les brulûres. A sa sortie de l'hôpital elle rencontre Milo clandestinement  dont elle tombe amoureuse et qui lui remet le dossier de sa mère.  Il résiste aux règles du Ministère qui a lancé contre lui un mandat pour entrave à l'action de la Justice.  Ce dossier contient des centaines de documents qu'elle consulte la nuit, nichée dans l'ombre de son placard. Elle découvre alors le destin de sa mère et l'histoire de son enfance.

 

Ce que j'en ai pensé

C'est un livre à la fois futuriste et réaliste dont l'action se déroule dans les années 2100. Il décrit une société sécuritaire où chacun est placé sous surveillance constante et contrôlé. L'action se déroule dans les différents quartiers d'une ville coupée en deux : Dans la Zone extra-muros, la misère sévit, la drogue et la délinquance font des ravages. Les gardes sont des automates et les subalternes des chimères. Les livres sont diabolisés et censurés. On ne peut les consulter qu'en portant des masques et des gants. C'est une histoire  troublante. La toile de fond est plutôt  noire. Il y a quelque chose d'effrayant dans la description de cette société  dure et froide, angoissante et deshumanisée sur laquelle on sait finalement peu de choses.  On la découvre en effet au travers de l'expérience de Lila et de sa mère, du suivi administratif des naissances, de l'organisation des soins et des rapports qu'entretiennent les tuteurs avec les instances de contrôle que sont la Commission et le Grand Conseil. Quelle vie pour Lila, recueillie dans le dénuement le plus complet et qui, après le placard où l'avait placée sa mère, est contrainte d'évoluer dans l'univers quasi-carcéral du Centre dans lequel elle a été placée toute jeune, puis à l'hôpital psychiatrique. Elle fait preuve de volonté, de courage et de détermination, elle trouve la force de faire semblant et de continuer.

Merci à Clara qui en a fait un livre voyageur.

livre voyageur

 

Extrait : "- Je veux sortir d'ici, ai-je répondu sans ouvrir les yeux.

- Tu penses que c'est raisonnable après ... après ce que tu as fait ?

- Je me suis déjà expliquée la dessus, mais on dirait que vous ne voulez rien entendre !

- Ce voyage insensé pour retrouver ta mère...

- Il y avait trop de questions sans réponse, Fernand. Je voulais savoir. N'importe qui comprendrait.

- Ce sera aux psychiatres d'en décider.

- La décision des psychiatres se fondera aussi sur les différents témoignages qu'ils recueilleront à mon sujet, c'est bien ça ?

- Exact.

- Vous étiez mon tuteur votre avis sera donc déterminant.

- Probablement.

J'ai rouvert les yeux.

-Qu'allez-vous leur dire Fernand ? Que je suis une folle ? C'est ce que vous pensez  vraiment ?

Il m'a jeté ce regard fiévreux, exalté, qui me mettait chaque fois si mal à l'aise.

-Tu ne veux pas rester ici n'est-ce pas ?

J'ai secoué la tête.

- Moi non plus je ne veux pas que tu restes ici. ce serait l'échec de tout ce que j'ai fait pour toi.

- Alors vous êtes prêt à témoigner en ma faveur ?

- Oui, Lila, à une condition : que tu ne retournes pas à la Bibliothèque."

 

Pour finir, je vous propose la citation suivante que je trouve pertinente  :

« Pour comprendre les affaires humaines (les pragmata), force est de s'exiler hors de l'empire des signes pour aborder au pauvre royaume de l'objet, "des machines inhumaines"» Régis Debray Histoire des 4 M Cahiers de médiologie n°6 p. 11 1998 

Source : wikipedia

A lire, l'avis beaucoup plus nuancé de Marie Javet qui établit un comparatif avec de nombreux autres romans d'anticipation.

 

Editions Stock, 2010, 394 p.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bénédicte - dans Littérature française
commenter cet article

commentaires

claudialucia ma librairie 13/04/2011 18:16


Je vais mettre un lien dans mon blog vers le tien. Je suis comme Aifelle, cela ne m'a pas gênée que l'auteur ne décrive pas plus cette société parce qu'en fait, je crois que ce qui l'intéresse
c'est notre société actuelle. Elle nous propose de réfléchir aux privations de la liberté que nous subissons en y consentant (par internet, facebook, les caméras de surveillance, la presse tenue
par les grands groupes capitalistes, la mondialisation etc..) et à ce que qu'une telle société peut devenir si elle se durcit encore.


Bénédicte 13/04/2011 19:36



oui il vaut mieux s'interroger sur ces évolutions



Liyah 24/02/2011 16:39


Oui j'ai lu Une pièce montée que j'ai vraiment bien aimé ! Je te le conseille !


Bénédicte 26/02/2011 16:34



je te remercie



hathaway 23/02/2011 07:59


Un roman que j'ai beaucoup aimé! Un histoire très touchante que celle de cette courageuse Lila !


Bénédicte 26/02/2011 16:34



courageuse et volontaire. Son amour pour sa mère est inconditionnel



Liyah 23/02/2011 07:57


Il me tente bien ce livre ! J'aime bien cette auteure !


Bénédicte 23/02/2011 12:05



j'ai lu que son premier roman était remarquable L'as-tu lu ?



Aifelle 23/02/2011 06:53


J'ai beaucoup aimé le personnage de Lila. Cà ne m'a pas dérangée que le monde futuriste ne soit pas plus décrit, je crois que le propos de l'auteur au départ était surtout la relation mère-enfant,
et comment elle peut subsister en dépit des mauvais traitements.


Bénédicte 23/02/2011 12:04



Elle porte un regard finalement éclairé sur la situation de sa mère et sur la sienne. Les livres l'ont sauvé



Présentation

  • : Le blog de Bénédicte
  • Le blog de Bénédicte
  • : Principalement des lectures, de la littérature, des poèmes mais aussi des recettes testées en famille, des récits de voyages, des visites de musées, des spectacles...
  • Contact

Des liens utiles

babelio.GIF

partage-lecture.png

logobob01.jpg

Dicoblog.gif

ulike-logo.jpg

07 chronique de la rentree litteraire

logo livraddict

 

Recherche

Prochainement

tolstoi.gif

Les challenges

AnneeRussie2011

Une année en Russie - édition 2011

 

challenge-Jules-Verne

Challenge Jules Verne

juste2

Challenge juste pour lire

demois10

Les demoiselles de Lettres

defi_Afrika_Choupynette-copie-1.jpg

Le défi Afrika

Matildacopie1-copie-1

Le Matilda's contest

Challenge-anglais

God save the livre

Defi-Emile-Zola

On a une relation comme ça Emile Zola et moi

le-jeudi-c-est-citation.gif

Le jeudi c'est citation organisé par Chiffonnette

objectif-pal.jpg

objectif PAL le retour organisé par Antigone

challenge litterature belge

Le challenge belge organisé par Réka

logo-enluminure--copie-2.jpg

Le challenge Biographie organisé par Alinéa

Visiteurs

Locations of visitors to this page

Wikio - Top des blogs - Multithématique