Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 13:58

jane-eyre-1.jpgRésumé de l'éditeur

Jane Eyre est pauvre, orpheline, pas très jolie. Pourtant, grâce à sa seule force de caractère, et sans faillir à ses principes, elle parviendra à faire sa place dans la société rigide de l'Angleterre victorienne et à trouver l'amour... Une héroïne qui surmonte les épreuves sans perdre foie en son avenir, une intrigue où se succède mystères et coups de théâtre, une passion amoureuse qui défie tous les obstacles : le plaisir de lire Jane Eyre est toujours aussi vif. Comme elle, on veut croire que rien n'est écrit d'avance et que la vie réserve des bonheurs imprévus.

 

Mon avis

 

Le contexte biographique

Jane Eyre est un roman gothique publié en 1847, à l'époque victorienne, sous le sous-titre « une autobiographie » abandonné par la suite et sous le pseudonyme de Currer Bell. Aussi, il m'a semblé utile de rechercher certains éléments biographiques concernant l’auteur, Charlotte Brontë,  romancière britannique, née le 21 avril 1816. « Troisième fille du révérend Patrick Brontë, au sein d'une famille de condition modeste qui compte six enfants, elle bénéficie, comme ses quatre sœurs et son frère, de la présence d'un père qui a poussé ses études classiques jusqu'à l' Université de Cambridge, et n'hésite pas à leur transmettre sa culture et sa vision du monde. Elle connaît cependant très tôt, alors qu'elle est encore tout enfant, la mort de sa mère, puis de ses deux sœurs aînées, frappées par la tuberculose. Malgré sa condition de femme et son absence de moyens financiers, elle réussit à publier ses poèmes et ceux de ses sœurs (sous des noms d'homme), en 1846, et surtout, à publier Jane Eyre. »* . Le roman a rencontré un succès considérable.

 

Résumé de l'intrigue

Il raconte l’histoire de Jane Eyre, une jeune orpheline recueillie par Mrs Reed, sa bienfaitrice, sous le joug d’un engagement non assumé auprès de Mr Reed, l’oncle de Jane,  frère de sa mère et mari de Mrs Reed.  John, le fils de Mrs Reed âgé de 14 ans déteste Jane qu’il harcèle et maltraite en tyran. Eliza et Georgiana, ses sœurs, sont orgueilleuses et indifférentes. Les domestiques sont partiales et tous reprochent à Jane d’être à charge.  Elle vit chez eux à Gateshead des heures tristes et douloureuses, privées d’affection. Très jeune, elle manifeste des traits de caractères rebelles qui lui valent d’être enfermée dans sa chambre, terrorisée puis envoyée en pension sur les conseils de Mr Hoyd, l’apothicaire.  

 Elle rejoint les 80 élèves de l’institution de Lowood, un établissement de charité voué à l’éducation des orphelines, où règne un climat restrictif et punitif. Il est administré par Mr Broklehurst, aussi riche que condescendant. Elle se lie d’amitié avec Helen Burns âgé de 13 ans.  Mais une épidémie de typhus emporte Helen. L’école dont le niveau sanitaire est déplorable est réformée pour devenir une institution noble et utile.  Jane y reste 6 ans comme élève et deux ans comme maitresse.

Après le mariage de Miss Temple, son institutrice, qui s’était toujours montrée bienveillante et l’avait encouragée à poursuivre ses études, elle recherche un poste de gouvernante et poste une annonce. Mrs Fairfax, intendante du domaine de Thornfield,  lui propose une nouvelle situation auprès d’Adèle, une élève de 10 ans, recueillie par le propriétaire des lieux,  Mr Rochester. Adèle est une enfant vive, obéissante et docile et Jane coule des jours paisibles dans cette demeure, perturbée cependant par le comportement inquiétant de Grace Poole qui semble cacher quelques secrets. Elle rencontre Mr Rochester au cours d’une promenade et lui vient en aide alors qu’il a chuté de cheval. C’est un homme brusque et fantasque, avec lequel elle a de longues conversations et dont elle devient la confidente. Peu à peu, elle s’éprend de ce personnage ténébreux.  Elle apprend qu’Adèle est la fille d’une française, Céline Varens, danseuse à l’opéra pour qui Mr Rochester avait éprouvé une grande passion et qui l’avait trahi avant d’abandonner son enfant et de s’enfuir en Italie. Mr Rochester l’avait recueilli bien qu’il ne fût pas son père.  Mr Rochester devient plus cordial avec Jane, elle le sauve d’un incendie dont elle rend Grace Poole responsable mais elle est surprise de la protection dont cette femme semble bénéficier. Mr Rochester reçoit chez lui de nombreuses personnes, une brillante société qui séjourne à Thornfield et l’anime. Il semble attiré par l’une de ses hôtes, Miss Ingram qu’il envisage d’épouser par intérêt et par souci des convenances. Richard Masson, un hôte de Mr Rochester est lui aussi victime d’une agression. Rochester noue des relations d’amitié avec Jane et lui fait promettre de veiller avec lui  avant son mariage avec Ingram. Jane apprend la mort de Mr John, son cousin, qui après avoir ruiné sa santé et perdu sa fortune, s’est suicidé. Mrs Reed qui a demandé à voir Jane, lui remet sur son lit de mort un courrier de son oncle John faisant d’elle son unique légataire.  De retour à Thornfield, elle espère que Mr Rochester la gardera avec Adèle à l’abri de sa protection. Mais le mariage approche et Mr Rochester lui propose d’entreprendre l’instruction des cinq filles de Mrs Dyonisus O’Gall, en Irlande.  Cette perspective la désole et elle pleure convulsivement sur la vie intense et délicieuse qu’elle a vécue à Thornfield. Devant sa détresse, Mr Rochester l’enlace et l’embrasse. Il lui propose de devenir sa femme. Elle accepte et ce réconfort lui permet de tout affronter. Il la couvre de bijoux et lui révèle les manœuvres qu’il a eues avec Miss Ingram pour la rendre jalouse.  Le jour du mariage, devant le pasteur, Briggs, un avoué déclare le mariage impossible. Les noces sont annulées et Mr Rochester raconte à Jane le terrible secret de sa vie d’homme. Il est déjà marié et sa femme est devenue folle. Elle vit chez lui sous la garde de Grace Poole. 

 Résolue à quitter Thornfield, Jane refuse de devenir la maîtresse de Mr Rochester. Elle quitte ces lieux la nuit sans un bruit et se rend en diligence à Whitcross dans un comté des North-Midland. Elle est contrainte de mendier son pain avant d’être recueillie, très affaiblie chez Mr St John, pasteur missionnaire et chez ses sœurs, Mary et Diana, institutrices à Moor House. Elle leur cache sa véritable identité. Une intimité s’établit naturellement et rapidement entre elles. Mr St John lui propose un emploi d’institutrice dans une école qu’il a fondée à Morton. Elle est logée dans un cottage. La rapidité des progrès de ses élèves la ravit et elle est appréciée par le voisinage mais elle ne peut oublier Mr Rochester. Elle rencontre la très belle Rosamond Oliver, destinée à épouser Mr St John qui, bien qu’éperdument amoureux est certain que cette union ne pourra pas durer car elle lui ferait renoncer à sa vocation de missionnaire. Il découvre finalement la véritable identité de Jane et lui apprend qu’elle est héritière d’une fortune colossale. Elle apprend aussi que St John, Mary et Diana sont ses cousins, deshérités en sa faveur par son oncle à la suite d’une querelle jamais pardonnée avec leur père. Résolue à faire le partage équitable de cette fortune, elle envisage d’en donner une partie à ses cousins et de vivre auprès d’eux. Mr St John de son vrai nom St John Eyre Rivers qui doit partir sur un navire de la Compagnie des Indes loue ses qualités de ponctualité, loyauté, tact, intelligence, ses capacités à se faire aimer en imposant sa volonté, sa docilité, son désinteressement, sa constance, son courage et sa douceur et veut lui imposer en despote, une union physique et spirituelle dans le mariage afin qu'elle devienne sa collaboratrice aux Indes et sa femme.

 

Extrait : "Etre sa femme, toujours à ses côtés, toujours contrainte, toujours tenue en echec, forcée de maintenir très bas le feu de ma nature, de l'obliger à brûler intérieurement sans pousser jamais un cri, dut la flamme empoisonner consumer mes forces vives l'une après l'autre, cela serait intolérable."

 

Elle s'en tient à sa décision de ne pas l'épouser et veut savoir ce qu'est devenu Rochester. Sous l'effet d'une sorte de superstition, elle croit l'entendre et l'appeler. Elle retourne alors à Thornfield, qu'elle trouve en ruine et incendié. La femme de Rochester s'est suicidé et Rochester lui-même est devenu aveugle au cours de ce sinistre incendie. Elle se rend au manoir de Ferndean où il réside depuis. Leurs retrouvailles sont saisissantes.

 

  Ce que j'en ai pensé

J'ai beaucoup aimé ce long roman, l'intrigue captivante et ses nombreux rebondissements, la réelle qualité des descriptions des caractères et  des paysages de la campagne anglaise.

Jane Eyre est  d'abord une histoire d'amour  qui s'épanouit au fil des pages et ne se renie jamais. La situation amoureuse est complexe, Jane et Mr Rochester sont confrontés à de nombreuses difficultés dans leur vie personnelle que l'on découvre peu à peu. Les personnages se révèlent progressivement, chaque épreuve est une étape. Jane s'exile avant de revenir aux sources.

Le roman est aussi une critique de la société anglaise du XIXè s, de ses convenances, de ses classes sociales, du confort des riches et des privations des pauvres, de sa religiosité.  C'est une critique acerbe des conditions de vie et de l'éducation de l'enfance recueillie en institution.

Le roman décrit  par ailleurs l'évolution de Jane et sa croissance spirituelle. L'héroïne apprend d'abord à adapter son désir d'autonomie à sa situation de dépendance. Enfant, elle dépend de parents riches puis elle se prend en charge en enseignant  et elle passe  progressivement de la soumission à l'affirmation d'elle-même. Elle apprend d'autre part à maitriser ses émotions. Elle vit des expériences qui accompagnent l'élévation à l'âge adulte et atteint la maturité émotive et spirituelle.  Profondément croyante, elle fait la part entre l'humanité, les exigences du Révérend St John, engagé dans un sacerdoce exigeant et son approche spirituelle personnelle, sa propre pratique de la religion. Les hommes qu'elle rencontre contribuent aussi à cette affirmation d'elle-même. Elle doit se dégager de leur influence avant de décider de prendre son destin en main et de choisir par elle-même.  Les références à la psychologie des personnages sont fréquentes dans le livre, sans pour autant dominer le récit. Cest un regard particulier sur la folie et sur les fous. La folie de Bertha bien sûr dont l'état est particulièrement préoccupant - elle incendie, elle poignarde, elle mord et elle détruit. Elle vit et se conduit comme une bête, elle inspire à ses proches le dégoût et les plonge dans un profond désarroi.  Mais le trouble psychique ne touche pas que Bertha. Il affecte chacun des personnages principaux. Le mysticisme, le despotisme, la tyrannie et le désir de toute puissance chez  St John, la superstition chez Jane, la duperie et la détresse chez Rochester.

Enfin, je suis absolument séduite par la plume de Charlotte Brontë, légère et précise et qui laisse une grande place aux dialogues. Les phrases sont fluides, équilibrées et le vocabulaire est riche. C'est un roman d'émotions dans lequel on entre entièrement, comme happé par l'intrigue. Je le recommande vivement. 

 

*D'autres informations sur Charlotte Brontë et sur la place de ce roman sont accesibles  à  cette adresse  et à l'adresse suivante.

 

Le livre de poche, 1964, 540 p.

 

Je participe au Matilda's contest organisé par Cynthia et au challenge God save the livre.organisé par Antoni

 Matildacopie1-copie-1

 Challenge-anglais.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Bénédicte - dans Littérature anglaise
commenter cet article

commentaires

Marie Monique 19/07/2013 16:18

Bravo pour ton article ! Il me donne envie de relire ce beau roman !
Jane Eyre est juste une œuvre magnifique. Le Panthéon du romantisme à l'anglaise.
J'avais aussi beaucoup aimé l'adaptation avec Charlotte Gainsbourg, de Franco Zeffirelli. Une adaptation subtile et romantique.

Luna 22/04/2011 14:22


Une histoire qui m'a laissée perplexe : la première fois que je l'ai lu je l'ai détesté et la seconde fois adorée... C'est assez troublant !
Je viens d'ailleurs de poster mon avis sur mon blog sur "Jane Eyre"...

Joli article, je reviendrais ;)
Bonne continuation !!


Bénédicte 22/04/2011 14:32



Bonjours Luna je vais aller voir cela



sophie57 04/04/2011 20:09


un des plus beaux romans que j'ai lus!(tant qu'à faire...)


Bénédicte 06/04/2011 18:01



une intigue riche d'émotions et de rebondissements



Géraldine 09/03/2011 14:49


Fainéante comme je suis, à moins que ce soit un manque d'intérêt caché pour ces classiques anglais, je n'ai pas le courage de me plonger dans tous ses romans. Mais d'admire celles qui prennent le
temps de les lire !


Bénédicte 09/03/2011 15:53



tu en as au moins un aperçu à travers nos articles alors Bonne journée Géraldine



LN 06/03/2011 21:52


Merci pour cet article très complet et très intéressant qui m'a permis d'en apprendre un peu plus sur ce livre et sur son auteure :-)

Je recommande également ce grand classique à tous ceux qui ne l'ont pas encore lu!


Bénédicte 08/03/2011 11:22



Bonjour je suis ravie qu'il t'ai plu



Présentation

  • : Le blog de Bénédicte
  • Le blog de Bénédicte
  • : Principalement des lectures, de la littérature, des poèmes mais aussi des recettes testées en famille, des récits de voyages, des visites de musées, des spectacles...
  • Contact

Des liens utiles

babelio.GIF

partage-lecture.png

logobob01.jpg

Dicoblog.gif

ulike-logo.jpg

07 chronique de la rentree litteraire

logo livraddict

 

Recherche

Prochainement

tolstoi.gif

Les challenges

AnneeRussie2011

Une année en Russie - édition 2011

 

challenge-Jules-Verne

Challenge Jules Verne

juste2

Challenge juste pour lire

demois10

Les demoiselles de Lettres

defi_Afrika_Choupynette-copie-1.jpg

Le défi Afrika

Matildacopie1-copie-1

Le Matilda's contest

Challenge-anglais

God save the livre

Defi-Emile-Zola

On a une relation comme ça Emile Zola et moi

le-jeudi-c-est-citation.gif

Le jeudi c'est citation organisé par Chiffonnette

objectif-pal.jpg

objectif PAL le retour organisé par Antigone

challenge litterature belge

Le challenge belge organisé par Réka

logo-enluminure--copie-2.jpg

Le challenge Biographie organisé par Alinéa

Visiteurs

Locations of visitors to this page

Wikio - Top des blogs - Multithématique